Recherche

Un Printemps des Études en fleurs

Publié par le - mis à jour à
Un Printemps des Études en fleurs

Premiers retours sur Le Printemps des Études, qui a mobilisé la profession les 5 et 6 avril derniers.

  • Imprimer

La première édition du Printemps des Études, rencontres professionnelles communication, s'est tenue les 5 et 6 avril 2012 au Palais Brongniart, à Paris. Créée à l’initiative du collectif Recréation, qui regroupe près de 350 membres, entreprises et organisations professionnelles de la filière, et organisée par l’agence Empresarial, cette manifestation a voulu s'axer sur le contenu. 

54 stands, une agora d'une douzaine de jeunes sociétés, deux conférences d'ouvertures, des tables rondes... et 43 rendez-vous organisés par les sociétés participantes. Les deux jours ont en effet été riches en contenu.

Le jeudi matin, la conférence plénière a été placée sur le thème du temps : “Comment accorder les temps de l'entreprise, de la société et celui du consommateur ?” Animée par Pierre Lescure, journaliste et directeur du théâtre Marigny, cette conférence réunissait Bernard Cathelat, fondateur de CCA, Olivier Perruchot, directeur général France et Grande-Bretagne de Piaget, Pascal Buisson, directeur général France d'USM (mobilier de bureau) et Gilles Betthaeuser, p-dg d'AOS Studley (conseil en mobilité). Quelques phrases de Bernard Cathelat qui, comme toujours, s'est imposé par sa lucidité et son impertinence : « Le numérique nous a apporté le temps réel » ; « L'obsolescence du management entraîne une précarité subie, ou parfois voulue, qui engendre le marketing de l'éphémère » ; « Les marketeurs sont des fabricants de l'éphémère, des butineurs » ; « Nous avons moins de temps de maturation, de digestion mentale » ; « Il faut réapprendre à faire perdre du temps »...

Des exposants globalement satisfaits

Les chiffres de l'événement ne sont pas encore connus, mais globalement, les visiteurs et exposants étaient satisfaits, avec quelques petits bémols comme la date (le deuxième jour, Vendredi Saint, la fréquentation a été moindre).

Au nom du collectif Recréation, Guillaume Weil s'est exprimé sur LinkedIn : « Vos retours et la très large satisfaction des visiteurs et des exposants viennent récompenser plus d’un an de travail et sept mois de préparatifs. Un grand merci à Empresarial, qui a relevé ce défi avec succès. Bravo à tous, sans qui rien n’aurait été possible. Nous avons montré que notre profession était porteuse de dynamisme, d’idées, d’initiatives. À nous tous de continuer le mouvement ! »

Autre réaction, celle d'Yves Krief (Sorgem), qui a trouvé l'événement « Globalement très bien », avec néanmoins quelques réglages à effectuer : modifier la date ; faire respecter la décoration des stands ; égalité pour tous, quelle que soit la décision ; éviter la moquette noire, trop salissante ; prévoir des salles de rendez-vous un peu plus grandes ; utiliser des côtés du grand espace principal, et donc revoir les circulations.

Quant à Didier Laporte (Equal), voici son commentaire à chaud : « Un climat propice aux échanges, une ambiance agréable, des visiteurs qui nous ont dit avoir été bien reçus, qui nous ont parlé de convivialité. Nous avions un stand et pas de conférence : nous avons eu beaucoup de visiteurs intéressés et heureux d’être là, à notre écoute, sans stress. Nous avions organisé un jeu concours pour gagner un iPad. Les retours ont été très positifs sur les contenus des conférences, pour ceux qui ont pu y participer – mais les sélections n’ont pas toujours été bien vécues, notamment par ceux qui voulaient s’inscrire à plusieurs conférences et ont été recalés. De mon point de vue, le lieu est central et somme toute agréable, mais il manque de modernité : j’ai suggéré aux organisateurs de rajouter des écrans vidéo pour mieux intégrer conférences et expositions (on pourrait imaginer des informations audio/vidéo/Web sur le démarrage des conférences, sur leurs contenus, sur l’attrait et l’évaluation de chacune en temps réel… bref, un peu plus d’interactivité. Enfin, j’ai regretté le mauvais fonctionnement de l’Internet / Wi-Fi sur notre stand. »

Des détails, mais qui ont leur importance. Debriefing sur le fond et la forme à suivre...

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Printemps des Etudes : Le baromètre du marketing

Printemps des Etudes : Le baromètre du marketing

Printemps des Etudes : Le baromètre du marketing

Le Printemps des études 2015, qui se tiendra les 16 et 17 avril prochains au Palais Brongniart à Paris, joue son rôle de " baromètre " pour [...]

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs communication inspirent davantage confiance aux consommateurs que les directeurs marketing, selon une étude réalisée par l'Ifop [...]

7 jeunes Français sur 10 sont infidèles aux marques

7 jeunes Français sur 10 sont infidèles aux marques

7 jeunes Français sur 10 sont infidèles aux marques

72% des millennials ont changé de marque au cours des douze derniers mois. C'est ce que pointe une étude réalisée par YouGov France pour GT [...]