Recherche

Près de 50 % de progression pour le CA d'Ipsos au premier semestre

Publié par le - mis à jour à

Le chiffre d'affaires du groupe dirigé par Jean-Marc Lech et Didier Truchot s'établit à 837 millions d'euros au premier semestre 2012, en croissance de +49,9 % par rapport au premier semestre 2011. La marge opérationnelle est en légère progression, à 5,8 %

  • Imprimer

Le groupe Ipsos a publié le 25 juillet ses comptes du premier semestre 2012. Le groupe, dirigé par Jean-Marc Lech et Didier Truchot, annonce un CA de 837 millions d'euros, en progression de 49,9 % par rapport au premier semestre 2011. À taux de change constants, la progression est de 45,5 % et s'explique par l'intégration dans les comptes d'Ipsos du groupe Synovate à compter du 1er octobre 2011.

L'activité progresse dans toutes les lignes de métier et dans toutes les régions et elle est particulièrement soutenue dans la région Asie Pacifique. Le chiffre d'affaires réalisé dans les pays émergents représente 34 % du chiffre d'affaires du Groupe (vs 32 % au 1er semestre 2011), en hausse de 59,2 % (et 56 % à taux de change constants).

Perspectives 2012

D'après le communiqué du groupe, "tout ce qui devait être fait pour réussir la combinaison Ipsos + Synovate a été engagé, avancé et souvent achevé.

L'offre est en place ainsi que les équipes, ce que reconnaissent les clients qui, pour l'essentiel, n'ont pas été perturbés dans leur relation quotidienne avec Ipsos et qui soulignent bien volontiers que Better Ipsos peut leur apporter bien davantage qu'Ipsos et/ou Synovate séparément. Et ce, grâce à une meilleure couverture géographique, une taille et donc des moyens plus substantiels, et surtout des offres méthodologiques plus riches, simples et pertinentes. Les pertes de contrats existants sont restées faibles, tandis qu'au cours des dernières semaines du semestre, plusieurs succès commerciaux se chiffrant en plusieurs dizaines de millions d'euros de chiffre d'affaires additionnel en année pleine sont venus conforter le professionnalisme et l'engagement des équipes combinées.

Les équipes elles-mêmes répondent de façon positive à un projet qui vise à créer une entreprise mondiale efficiente, capable de devenir le leader reconnu dans plusieurs de ses expertises, tout en prenant sa part dans la satisfaction d'une demande de services élargie, conduisant les sociétés d'études à proposer et à réaliser des interventions où l'information n'est plus simplement un véhicule de connaissances mais aussi une aide directe à la décision. La globalisation des marchés a offert à beaucoup d'entreprises - et pas seulement aux plus grandes - des perspectives de croissance plus importantes mais aussi plus nombreuses et volatiles qu'auparavant.

Dans le même temps les clients d'Ipsos ont plus de choix à faire pour maîtriser la croissance qu'ils veulent rentable. Il faut décider des marchés prioritaires, des produits et des marques à développer et à mettre en avant, des thèmes et des canaux de communication à choisir et à faire agir ensemble. Il faut aussi veiller au bon usage du trilliard d'euros dépensé à travers le monde pour vendre les produits, les services et les idées. Il faut rationnellement et émotionnellement être en résonance avec les besoins et les désirs des consommateurs / clients / citoyens toujours plus sollicités, éduqués, interconnectés.

Certes, la taille des marchés augmente, mais la concurrence aussi. Dans une récente publication, le cabinet de conseil OC&C a établi le classement 2011 des 50 principales entreprises du secteur de la grande consommation intervenant sur le marché chinois. Parmi elles, 32 entreprises - dont les deux premières - sont chinoises. Et parmi les huit entreprises qui figuraient dans le classement 2010 et qui n'apparaissent plus en 2011, sept sont étrangères !

Plus que jamais, Ipsos veut se servir de ses nouvelles ressources, de son capital humain, de ses moyens opérationnels et de sa culture mêlant esprit d'entreprise, intégrité et responsabilité, pour satisfaire les besoins existants et nouveaux de ses clients. Nous nous sommes engagés à leur délivrer des informations exactes, pertinentes eu égard aux choix qu'ils doivent faire et, bien sûr, compréhensibles.

Pour ce faire, Ipsos compte d'abord sur les compétences de ses équipes. Au cours du semestre, plus de 8 000 salariés ont participé à des programmes de formation portant notamment sur les nouvelles offres Ipsos issues de la combinaison Ipsos + Synovate et sur les nouveaux protocoles développés par Ipsos Open Thinking Exchange, le principal centre de recherche et développement d'Ipsos, dont les priorités pour 2012 sont axées sur les réseaux sociaux et les plateformes mobiles.

Ipsos s'appuie aussi sur ses investissements opérationnels : la fusion des panels Ipsos et Synovate qui sera achevée avant la fin de l'année en Amérique du Nord et en Europe de l'Ouest ; leur extension aux pays en développement ; et, projet majeur, la mise en place d'une plateforme unique de production qui - grâce à l'utilisation d'une même suite de logiciels développés par IBM - doit conduire à une amélioration de la qualité et de l'efficacité des systèmes de collecte de l'information.

Ipsos avance également dans la définition et la monétisation des 'consumer insight services', une nouvelle offre qui, par la mise à disposition d'experts dédiés, permet de travailler à la contextualisation des informations existantes - qu'elles aient ou non été produites par Ipsos - afin d'en améliorer la pertinence, l'usage et, in fine, la valeur.

Ipsos, enfin, termine la mise en place de ses systèmes d'information dans tous les pays où il est actif. Les 30 principaux pays dans lesquels Synovate était présent ont déjà été convertis ; les 30 autres le seront d'ici la fin de l'année.

Le chantier avance. Nous sommes convaincus d'avoir bâti sur de solides fondations. 50 clients, nos principaux partenaires internationaux sont aujourd'hui suivis soit dans le cadre du Global PartneRing Programme qu'Ipsos a mis en place avec succès en 1999, soit dans le PartneRing Relationships Programme, qui fonctionne depuis le 1er janvier 2012.

Plus de 80 % de nos salariés sont fiers de travailler chez Ipsos, soit le même résultat qu'en 2010 avant la combinaison Ipsos Synovate. 97 % de nos contrats sont exécutés sans incident important. Là encore, le pourcentage est stable depuis deux ans.

La maison commune se meuble de premiers souvenirs communs, de difficultés surmontées ensemble, de contrats préservés, de victoires obtenues malgré une concurrence qui a cru pouvoir profiter de notre combinaison pour regagner des parts de marché, et grâce à des clients qui savent reconnaître que nous avons la volonté et les moyens d'être leurs partenaires.  Aujourd'hui, tout n'est pas fait mais tout ce qui doit être fait le sera d'ici la fin de l'année.


Objectifs 2012-2013

Pour 2012, Ipsos prévoit, à taux de change et périmètre constants, une activité stable et une marge opérationnelle courante avant éléments non récurrents autour de 10 %, en croissance sensible par comparaison avec la marge combinée Ipsos + Synovate de 2011 qui s'établissait à 8,8 %.

Le chiffre d'affaires d'Ipsos de juillet à décembre devrait atteindre ou dépasser le milliard d'euros, à condition, bien sûr, que les dirigeants de la zone euro ne provoquent pas un désastre financier. De ce côté-là, rien n'a changé : les travaux avancent - trop - lentement."

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Le marché publicitaire reprend de la vigueur

Le marché publicitaire reprend de la vigueur

Le marché publicitaire reprend de la vigueur

Retour sur les principaux enseignements de l'étude Irep/France Pub, consacrée aux revenus publicitaires au premier semestre 2016, suivi d'une [...]

Consommation des ménages : une hausse en juin

Consommation des ménages : une hausse en juin

Consommation des ménages : une hausse en juin

Si les indicateurs sont tous passés au vert en juin, la consommation des ménages en GMS sur le premier semestre 2015 est en léger recul par [...]

E-mailing B to B: la lecture sur mobile en hausse

E-mailing B to B: la lecture sur mobile en hausse

E-mailing B to B: la lecture sur mobile en hausse

L'observatoire de l'e-mailing B to B du premier semestre 2015 fait le point sur les campagnes d'e-mailing. Résultats et bonnes pratiques.

Meltygroup et Bouygues Telecom misent sur le gaming

Meltygroup et Bouygues Telecom misent sur le gaming

Meltygroup et Bouygues Telecom misent sur le gaming

En partenariat avec l'opérateur téléphonique, le premier groupe média en ligne des 18-30 ans lance un nouveau magazine dédié au eSport, une [...]

Les Adblockers: opportunité pour les annonceurs!

Les Adblockers: opportunité pour les annonceurs!

Les Adblockers: opportunité pour les annonceurs!

En termes d’investissement, le marché français de la publicité digitale se porte bien, il a même progressé de 3.5% au 1er semestre 2015 (contre [...]