Les dix chiffres clés pour mieux comprendre les Français selon CSA

Publié le par

CSA sort, comme l'année dernière, son cahier de tendances. Dix chiffres issus d'études CSA. Au sommaire : le multitasking, la consommation collaborative, le crowdfunding, bien vieillir, la France péri-urbaine...

Pour la seconde année, CSA sort le Cahier CSA 2013 : 10 chiffres clés pour mieux comprendre les Français, dans lequel des experts explorent dix sujets dans l'air du temps.

Charlotte Tortora (directrice du planning stratégique de CSA) et Bernard Sananès (président) présentent dans leur édito cette initiative."A l'aube de l'année 2013, nous avons souhaité partager avec vous quelques enseignements sur la façon dont évolue la société française (...). Dix thématiques sont décryptées et compilées dans ce Cahier CSA, qui se donne pour objectif d'inspirer matière à penser (" food for thoughts" comme diraient les anglo-saxons). Dans un contexte d'enlisement dans la crise de plus en plus anxiogène, et dont personne n'entrevoit l'issue, les enquêtes que nous réalisons au quotidien mettent en évidence des attentes croissantes, en apparence contradictoires : on veut être reconnu individuellement et faire partie d'une grande communauté, on exige de payer moins pour avoir plus, on aimerait ne vivre ni en ville ni à la campagne, on réclame plus de technologie et plus d'humain ! Et, ultime symbole de notre époque, on rêve simultanément d'accélérer et de ralentir. Les réponses à ces paradoxes ne seront plus binaires, nous sommes définitivement entrés dans l'ère de la complexité. Et les entreprises qui tirent leur épingle du jeu offrent bien plus que des réponses conjoncturelles à la récession, elles sont en train d'inventer de nouveaux modèles de société : nouveaux choix de consommation, nouveaux modes de financements, nouvelles relations au travail, à l'habitat, entre les différentes générations... Dans ce contexte, jamais les systèmes de gestion des données n'auront été si performants pour analyser les comportements : moteurs de recherche, open source, big data... la puissance des chiffres se démultiplie à l'infini. Et pourtant, chaque chiffre ne vaut que par la valeur de l'interprétation humaine qui l'accompagne, c'est l'art subtil du métier des études, que nous avons tenté de transmettre au fil des pages qui suivent".

Au sommaire des sujets comme: le multitasking, la consommation collaborative, le crowdfunding, bien vieillir, la France péri-urbaine.... Pour chaque thème, un contributeur extérieur apporte son point de vue.


1- BIG DATA : Nécessaire mais pas suffisant

66% des Français affirment qu'il vaut mieux leur demander directement ce qu'ils comptent faire plutôt que d'analyser leurs données récoltées sur le net.

L'avis de Laura Chaibi, EMEA Research director, Yahoo! : "Ma conviction est que pour accéder à une"compréhension approfondie, il faut commencer par"se poser et poser les bonnes questions. Si les"données peuvent nous dévoiler le comportement"(digital) des individus, elles ne nous donnent"pas les raisons de leur comportement ou de"leurs ressentis qui ne sont ni toujours rationnels, ni toujours logiques. Pour saisir cela, un contact direct avec les consommateurs sera toujours nécessaire, mais ce qui va changer, ce seront les outils à notre disposition pour recueillir, traiter et analyser l'information".


2- CONSOMMATION COLLABORATIVE : J'ai, tu as, il a, nous partageons, vous partagez...

53% des Français ont déjà utilisé au moins un mode de consommation collaborative.

L'avis de Morald Chibout, directeur général Autolib : "Pour les utilisateurs d'Autolib', consommer de manière collaborative est une attitude socialement responsable et acceptable,car partager permet de répondre efficacement aux enjeux posés par le développement durable. Aujourd'hui cantonné à un certain nombre de secteurs, cette consommation qui réconcilie le business et la morale, la nature et le progrès humain, va tendre à gagner du terrain sur d'autres, en créant de nouvelles échelles de valeurs pour les entreprises de demain."


3- BIEN VIEILLIR : Moi, vieux ? Jamais !

68 : âge moyen auquel on est "vieux" pour les Français.

Vincent Caradec, professeur de Sociologie à l'université de Lille 3 : "Dans les prochaines années, on va assister à ce qu'on peut appeler la conquête du grand âge : de plus en plus de personnes vont faire l'expérience de cette période nouvelle de l'existence et vont chercher à donner un sens à ces années en plus, à inventer des manières de vivre la grande vieillesse et à décider jusqu'au bout de leur vie. Avec un enjeu sociétal majeur : celui du vivre ensemble avec les générations plus jeunes."


4- DEVOIRS À L'ÉCOLE : L'impossible mesure ?

55% des Français sont favorables aux cours particuliers dès l'école primaire.

L'avis de Roger Bellot, président de la MAIF : "Réaffirmer le principe de gratuité et d'égalité d'accès à l'éducation pour tous sera le grand défi des prochaines années. Pour cela il faudra renforcer le dialogue avec les parents et mettre à disposition des enseignants des outils pédagogiques innovants par le biais de démarches collaboratives (parents d'élèves, associations, entreprises de l'économie sociale)...".


5- NI URBAINS, NI RURAUX : Mais 1 Français sur 4

41% des périurbains citent l'insécurité comme principale crainte pour la société française.

L'avis de Jean Viard, sociologue : "La crise du village. En France après le partage des terres de 1789, la République paysanne de 1870, le pétrole vert de la France de 1962, la campagne est aujourd'hui un mélange entre 360 000 fermes, un désir de nature, une exclusion de la ville, un choix résidentiel d'extra urbain vivant en famille... Autrement dit, la campagne paysanne est morte mais la nouvelle campagne n'est pas advenue et la crise écologique des transports la remet en question. L'exode rural est terminé, la campagne se peuple mais sans imaginaire commun. Demain ? Poursuite des fractures ou valorisation d'un mode de vie plus proche de la nature et plus familial ? Pour l'instant la fracture gagne".


6- MULTITASKING : Plus vite, plus haut, plus fort ?

78% des 18-24 ans aimeraient pouvoir arrêter le temps, ne serait-ce que quelques minutes par jour.

L'avis de Delphine Ernotte-Cunci, directrice générale adjointe, Orange : "La technologie accroit considérablement les opportunités de multitasking. Il dope notre efficacité mais se heurte à notre humanité qui nous interdit de mobiliser simultanément et à l'infini, plusieurs de nos cinq sens. Un recours abusif au multitasking peut être source de dispersion et de superficialité, voire de surcharge cognitive et d'épuisement. Mais utilisé de manière lucide et raisonnée, il offre un supplément de productivité inégalé qui ouvre de nouveaux champs de performance et d'épanouissement".


7- VIE AU TRAVAIL : Des efforts, mais pas à n'importe quel prix

6,9 : note moyenne sur 10 attribuée par les Français interrogés sur leur bien-être au travail.

L'avis de Christian Nibourel, président d'Accenture France Benelux : "En facilitant l'ubiquité des salariés, les innovations numériques vont permettre, à travers le télétravail notamment, un meilleur équilibre vie privée - vie professionnelle. Attention toutefois de ne pas isoler les individus. Plus une entreprise accroîtra son degré de virtualisation, plus elle devra élever le degré de socialisation entre ses collaborateurs".


8- CROWDFUNDING : Quand la foule (s')investit

37% des Français se disent prêts à co-financer un projet proposé par une plateforme de crowdfunding.

L'avis de Vincent Ricordeau, co-fondateur et et CEO de KissKissBankBank : " 10 plateformes en 2009, 400 en 2012 pour 1,5 Milliard de $ collectés. Finies les rumeurs d'utopie ou d'épiphénomène au sujet du crowdfunding. C'est la libération absolue de la créativité tout azimut. Il n'y aura pas de limite à cette révolution pleine d'optimisme. Cette décennie sera l'avènement d'une civilisation portée par l'empathie, la confiance et le partage. Vive l'économie collaborative".


9- ATTRACTIVITÉ : L'herbe est-elle plus verte ailleurs ?

56% des Français estiment que la France est moins adaptée que ses concurrents pour faire face à la mondialisation.

L'avis de Marc Lhermitte, associé Ernst & Young : "Si dans dix ans, le visage de l'économie française est celui de filières-piliers (énergie, aéronautique, pharmacie, biens à fortes marques) qui prospèrent à côté de pôles de la nouvelle croissance (urbaine et culturelle, numérique et verte), c'est que la France et les Français auront su prendre acte d'un monde ouvert et concurrentiel, et s'inventer un nouveau modèle de compétitivité et d'attractivité".

10- LA MAGIE DU CHIFFRE : Que j'aime à faire connaître ce nombre utile

70% des Français préfèrent l'information "il fait 26°" à "il fait chaud".

L'avis de Gilbert Saporta, chaire de statistique appliquée, département IMATH, CNAM : "L'avalanche de chiffres ne ravit pas toujours le statisticien. Trop de données sont publiées avec une précision illusoire tel un nombre élevé de chiffres après la virgule ; on oublie l'incertitude attachée à toute donnée statistique. L'usage immodéré de chiffres dans tous les domaines de la vie quotidienne : nombre de calories, objectifs de production, évaluation etc. prend alors une valeur normative pouvant aboutir à l'inverse des objectifs souhaités si les chiffres ne sont pas resitués dans un contexte, une temporalité et en tenant compte de la diversité des individus. Sans moyen d'analyse un chiffre ne signifie rien."