Recherche

Ipsos : +4,1% pour le CA des neuf premiers mois 2011

Publié par le - mis à jour à
Ipsos : +4,1% pour le CA des neuf premiers mois 2011

Le groupe qui devient, avec le rachat de Synovate le 3ème groupe mondial des études, est optimiste pour 2012.

  • Imprimer

Sur les neuf premiers mois 2011, le chiffre d'affaires d'Ipsos  qui annonce occuper la troisième place du marché mondial depuis la rachat de Synovate (derrière Nielsen et Kantar) s'établit à 845,8 millions d'euros, en hausse de 4,1% par rapport au cumul des trois premiers trimestres 2010. Sur la période de neuf mois : la croissance organique est de 6,0%, les effets de périmètre comptent pour 0,4% et les effets de change ont un impact négatif de -2,3%.

Pour le seul troisième trimestre, le chiffre d'affaires d'Ipsos s'établit à 287,6 millions d'euros, en hausse de 1,4% par rapport à la même période de 2010. A périmètre et taux de change constants, l'activité a progressé de 5,4% après un premier trimestre à 6,2% et un deuxième trimestre à 6,4%, traduisant une stabilisation des dépenses études des entreprises.

Ipsos se déclare satisfait de cette croissance, d'autant plus qu'elle a pour base un troisième trimestre 2010 particulièrement positif avec une progression à deux chiffres (+10 ,5%). Pour mémoire, en 2010, l'activité d'Ipsos avait crû, hors effets de change et de périmètre, de 8,3% pour l'ensemble de l'année, et de ''seulement'' 7,2% au dernier trimestre 2010.

Contribution au Chiffre d'affaires par secteur d'activité

Deux lignes de métier se distinguent par leurs très bonnes performances : les études Médias, Information & Technologie, et les études pour la Gestion de la relation clients qui toutes deux ont très fortement contribué à la croissance d'Ipsos pour ce troisième trimestre (avec respectivement 12% et 17% de croissance organique).

Le secteur études d'Opinion & Recherche sociale continue à souffrir de la réduction des dépenses du secteur public dans certains pays, même si la baisse à fin septembre (-6% de croissance organique) est moindre qu'à la fin juin (-9%). Enfin les études marketing et celles qui sont liées au secteur de la publicité ont vu leur rythme de croissance ralentir, notamment en raison de la réduction du nombre d'initiatives que de nombreux clients (notamment, mais pas seulement, dans les secteurs de la grande consommation) entendent conduire d'ici la fin de l'année.

Acquisition de Synovate et Succès de l'augmentation de capital

Le 11 octobre, Ipsos a finalisé l'acquisition de Synovate, la branche étude d'Aegis, pour une valeur d'entreprise de 525 millions de GBP. Cette acquisition constitue une étape transformante pour Ipsos qui devient ainsi le 3ème groupe mondial des études, avec des équipes expertes plus nombreuses, opérant dans un plus grand nombre de pays et proposant à ses clients une offre d'études plus riche et plus complète. La réalisation de l'opération intervient après le succès de l'augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription de 200 millions d'euros. Cette opération lancée le 8 septembre 2011 a été finalisée le 30 septembre 2011 avec l'émission de 10 967 552 nouvelles actions sur le marché Euronext Paris. Le montant final brut de l'augmentation de capital qui s'élève à 200 157 824 euros, a servi pour partie à financer l'acquisition de Synovate dont l'intégration dans les comptes d'Ipsos aura lieu au 1er octobre 2011.

Les équipes Ipsos ont tenu à remercier pour leur participation à cette opération les actionnaires de l'entreprise, au premier rang desquels figurent LT Participations, l'actionnaire pivot d'Ipsos, lui-même contrôlé par Jean-Marc Lech et Didier Truchot auxquels sont dorénavant associées la société belge SOFINA et la française FFP. Au total la demande de titres a été de 80% supérieure à l'offre, témoignant de la confiance du marché dans les perspectives ouvertes à Ipsos par l'acquisition de Synovate.


Perspectives 2011 et 2012

Le groupe est globalement optimiste sur l'avenir : "Pour nos clients, publics ou privés, l'incertitude a gagné du terrain car tous ne seront pas gagnants. Ils ont pris l'habitude de travailler dans un environnement très compétitif. Ils s'apprêtent aussi à s'adapter à un ralentissement de la croissance des marchés. Il se dit que les banques devront réduire la taille de leurs bilans. Il est vraisemblable que beaucoup d'entreprises vont devoir retrancher d'un ou plusieurs points leurs perspectives annuelles de croissance, soit parce qu'elles manqueront de financements, soit parce qu'elles feront face à des marchés dans lesquels le potentiel de leur offre sera plus limité. Les différences de performances entre les entreprises risquent de s'accentuer, le meilleur finissant par l'emporter sur celles qui seront moins différenciées, moins affutées dans leur mode opératoire, moins innovantes, moins solides dans leur management et leurs ressources financières (....). Notre industrie, comme toutes les autres, va évoluer dans les années qui viennent. Elle va devoir se transformer, être plus efficace dans ses modes opératoires, plus explicative et davantage connectée à l'activité des clients. C'est cela qui est au coeur de l'achat de Synovate par Ipsos et de la combinaison en cours des équipes, de leurs savoir-faire, et de leurs moyens opérationnels. Ipsos a pris le contrôle de Synovate le 11 octobre 2011. Depuis lors, le projet « Open World » qui vise à constituer un « Better Ipsos » a démarré, avec la mise en place de groupes de travail dont l'objectif est de traduire dans l'organisation, l'offre et les capacités de l'entreprise, les objectifs qu'Ipsos s'est fixés et qui sont au nombre de trois :

1. Améliorer les capacités opérationnelles de l'entreprise de sorte que les services rendus soient mieux exécutés, plus vite et dans des conditions de coûts toujours compétitives ;

2. Développer la valeur des services en améliorant leur valeur d'usage, et notamment en s'assurant que l'information délivrée gagnera en clarté, en précision, et sera mieux intégrée dans le contexte et la problématique de l'activité des clients ;

3. Intensifier l'usage des technologies, progresser dans le rythme et la pertinence des innovations technologiques et techniques, de sorte que tous les programmes de recherche de « Better Ipsos » soient améliorés et / ou transformés dans les 24 mois qui viennent. Ipsos veut aussi devenir un acteur majeur dans plusieurs champs de travail tels que les réseaux sociaux, l'utilisation des plateformes mobiles - notamment en liaison avec les possibilités de géolocalisation - et les neurosciences qui permettent de mesurer avec précision les émotions suscitées par l'exposition à des stimuli tels que de nouveaux produits ou de nouvelles expressions publicitaires.

Le projet Open World mobilise, bien sûr, de nombreuses ressources et s'appuie sur la volonté des équipes de réussir ensemble.

Sa conduite répond à trois principes :

1. Sa durée sera courte puisque dès janvier les deux équipes seront effectivement fusionnées et dès le 15 février les clients seront exposés à la nouvelle organisation et la nouvelle offre de « Better Ipsos » ;

2. Son mode opératoire qui associe étroitement les équipes dirigeantes d'Ipsos et de Synovate mais aussi les équipes locales, les experts, les responsables clients des deux entités ;

3. Ses valeurs qui privilégient les besoins des clients, les intérêts légitimes des équipes, dans un souci permanent de clarté.

Ipsos a trouvé chez Synovate ce qu'il cherchait : des équipes excellentes et motivées, un réel savoir-faire complémentaire de celui d'Ipsos dans de nombreux domaines et dans beaucoup de pays. Nous sommes plus confiants que jamais dans la réussite du projet Open World.

Pour les deux prochains trimestres, il est évident que le volume d'activité d'Ipsos / Synovate sera affecté par l'exécution du projet Open World et ce, d'autant que les perspectives de croissance du marché sont réduites par la crise des dettes souveraines et ses conséquences macro-économiques.

Il est réaliste d'estimer que par rapport aux estimations publiées en juillet, Ipsos / Synovate perdra un à deux points de croissance au dernier trimestre 2011 et sans doute autant au premier trimestre 2012, étant entendu que le cours des affaires devrait retrouver un rythme normal au plus tard à l'été 2012.

Cela étant, cette réduction des perspectives de croissance ne remet pas en cause l'objectif d'Ipsos - hors Synovate - d'atteindre un taux de marge opérationnelle record d'au-moins 11% en 2011. Synovate de son coté dégagera un résultat opérationnel positif au dernier trimestre 2011.

Les perspectives d'évolution de la base des coûts pour 2012 et 2013 publiée en juillet 2011 tout comme le montant des coûts non-récurrents liés à l'acquisition de Synovate et à la combinaison Ipsos - Synovate qui portent eux sur 2011 et 2012 et qui ont été également rendus publics en juillet, restent inchangés et feront l'objet d'une présentation détaillée fin février 2012."

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Mim placée en redressement judiciaire

Les difficultés qui touchent le secteur de la mode à petit prix (fermeture de nombreux magasins du groupe Vivarte, notamment) perdurent. L'enseigne [...]

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

TF1 à l'assaut des millennials avec Minutebuzz

Après avoir abandonné son site web pour passer au tout social et tout vidéo, Minutebuzz accélère son développement avec la prise de participation [...]

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

20 ans de publicité vus par Fabienne Mallat (Hanes)

A l'occasion des 20 ans de Marketing Magazine, ceux qui font chaque jour la publicité (agences, annonceurs et réseaux sociaux) nous ont livrés [...]

So Press se décline dans la production publicitaire

So Press se décline dans la production publicitaire

So Press se décline dans la production publicitaire

Le groupe de presse à succès restructure son offre de contenu à destination des annonceurs à travers le lancement de Sovage et le rebranding [...]

Vivek Badrinath quitte la direction d'AccorHotels

Vivek Badrinath quitte la direction d'AccorHotels

Vivek Badrinath quitte la direction d'AccorHotels

Le directeur général adjoint d'AccorHotels, responsable de la mutation digitale du groupe depuis près de trois ans, quittera ses fonctions pour [...]