Recherche

Printemps des Études : sérénité

Publié par le - mis à jour à
Printemps des Études : sérénité

À J-50, la manifestation, dont "Marketing Magazine" est partenaire, annonce une centaine d'acteurs présents, dont 45 instituts. L'UDA et l'Adetem rejoignent Esomar, l'Irep et le Syntec Études Marketing & Opinion comme parrains officiels. Le point avec Guillaume Weill et Patrick George.

  • Imprimer

Comme prévu, le Printemps des Études, rencontres professionnelles communication, se tiendra les 5 et 6 avril 2012 au Palais Brongniart, à Paris. Créée à l’initiative du collectif Re-Création (qui regroupe près de 350 membres) et organisée par l’agence Empresarial, cette manifestation s’annonce comme un succès.
Au niveau partenariat tout d’abord : l’UDA et l’Adetem rejoignent Esomar, l’Irep et le Syntec Études Marketing & Opinion comme partenaires, en accordant leur parrainage au Printemps des Études. La manifestation bénéficie donc du soutien officiel des cinq organisations professionnelles représentatives de la filière.
Outre leur soutien et leur parrainage, ces organismes professionnels participeront aux contenus des conférences et des nombreuses prises de parole. Ainsi, le Groupe Achats du Syntec Études Marketing & Opinion dévoilera au cours d’un rendez-vous ses travaux sur le référencement, et les règles communes entre acheteurs, donneurs d’ordre et prestataires pour optimiser l’achat d’études, tout en garantissant les exigences de qualité et le respect des règles déontologiques.
Des partenaires médias participent au succès de la manifestation. Parmi eux : Marketing Magazine et Décision Achats, Market Research News, Offre Media, Stratégies, La Revue des marques et France Info.
Côté contenu, le programme officiel des quatre conférences thématiques et des 42 rendez-vous sera disponible dans quelques jours sur le site dédié, rubrique “visiter”.
À ce jour, parmi la centaine de sociétés participantes, sont inscrits 45 instituts – dont les deux tiers appartiennent aux 15 plus gros instituts de France –, ainsi que 35 sociétés prestataires. Parmi eux : Brain Value, CRM Metrix, GfK, GN Research France, Harris Interactive, Ipsos, Ifop, Market Research, Médiamétrie, Occurence, Repères, Sorgem International, WSA….La liste complète est disponible sur le site du Printemps des Études.

Guillaume Weill et Patrick George (qui sont, avec François Abiven de Repères à l'origine de la création du collectif) s'expriment sur l'événement :

« Un événement axé sur le contenu », Guillaume Weill, directeur général de CRM METRIX.

« L’objectif de cette manifestation est la qualité. Nous avons donc créé deux instances. D’abord un comité de programme d’une douzaine de professionnels qui s’est réuni à six reprises depuis novembre pour mettre au point le contenu des deux jours. La conférence d’ouverture sera consacrée à la problématique du temps. Quant aux rendez-vous, le concept est d’avoir à chaque fois un cas client ou une présentation d’innovation. Autre instance : le comité de pilotage qui aide à faire que l’opération soit un succès. Le timing est court : organiser un tel événement en moins de neuf mois est un gros challenge. Aujourd’hui environ 95% des espaces mais aussi des rendez-vous sont réservés. Et le souhait des professionnels, que les instituts – y compris les gros- redeviennent partie prenante de l’événement, a été exaucé. Le Printemps des Etudes est parti pour être un succès qualitatif mais aussi quantitatif, au niveau économique. Le collectif et Empresarial vont réussir leur pari. L’enjeu est bien sûr aussi de faire venir des visiteurs de qualité, des décideurs marketing et medias. Les membres de Re-Création sont mobilisés sur ce point. Il faut dépasser le phénomène de curiosité. En ce qui concerne CRM METRIX, l’institut aura un stand et sera également présent dans la formule rendez-vous ».

« Générer du contenu et de la valeur ajoutée », Patrick George, président d’Askia, membre du collectif Re-Création

« Le collectif et Empresarial sont en train de remporter le challenge. Les cinquante-six stands sont en passe d’être remplis. Askia s’est mis en retrait pour laisser la place aux instituts, l’objectif étant d’avoir pour cet événement une participation massive de ces derniers pour renouer avec la profession et assumer le rôle de conseil stratégique et d’aide à la décision, loin des « salons quincailleries ». Il fallait changer le modèle, tourner la page d’un mauvais roman qui avait duré trop longtemps. Il y a eu une énorme mobilisation d’énergie de la profession des études, que ce soit du côté des associations que des instituts et des prestataires. Le pari est de décrypter des tendances, d’apporter des solutions concrètes mais aussi de faire un événement festif et interactif. En tant qu’Askia, nous serons présents avec un stand, un atelier (sur de nouveaux logiciels d’analyse) et un rendez-vous (avec un client terrain, Ed Field). Nous ne cherchons pas un ROI à tout prix. Nous voulons générer du contenu et de la valeur ajoutée ».

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs marketing en mal de confiance Les directeurs marketing en mal de confiance

Les directeurs communication inspirent davantage confiance aux consommateurs que les directeurs marketing, selon une étude réalisée par l'Ifop [...]

Comment bien piloter son site par la data?

Comment bien piloter son site par la data?

Comment bien piloter son site par la data?

S'assurer que ses données sont sécurisées et fiables, mettre en place un suivi de l'acquisition ainsi qu'un suivi de la conversion sont indispensables [...]

[Bonnes feuilles] "Le Consommateur digital", cet inconnu

[Bonnes feuilles] "Le Consommateur digital", cet inconnu

[Bonnes feuilles] "Le Consommateur digital", cet inconnu

Voici un extrait du "Consommateur digital", publié par Nicolas Riou, dirigeant de l'institut Brain Value, aux éditions Eyrolles. L'ouvrage décrit [...]