MENU
Recherche
}

Le big data à l'honneur lors du congrès Esomar

Publié par le - mis à jour à

Retour sur le Congrès annuel Esomar (Association Mondiale des Professionnels des Etudes de Marchés et d'Opinion) qui s'est tenu à Istanbul du 22 au 25 septembre dernier.

Cette année le congrès annuel ESOMAR s'est tenu à Istanbul du 22 au 26 septembre. Il a réuni plus de 1000 membres individuels et corporate qui ont pu assister à un programme dense et débattre autour de près de 40 conférences déclinant le thème central " Think big ".

Alors que le big data s'impose comme nouveau défi pour notre métier, le congrès a souhaité élargir la thématique et par ce jeu de mots en clin d'oeil valoriser le dynamisme d'une profession sans cesse en mouvement, inventive et finalement très entreprenante.

Une profession qui s'est fièrement affirmée comme experte des points de vue sur les marchés, du repérage de ce qui change ou va changer. Si aujourd'hui il est dit que nous recevons 7 fois plus d'information que par le passé alors avoir un point de vue devient primordial. Passionnée par la lecture des marchés, plus encline à partager sa vision pour les entreprises, plus engagée dans son interprétation des données, la profession se veut plus communicative.

Ainsi ont été partagées différentes initiatives en matière de méthode, d'échantillonnage, de mode de recueil ou encore de langage d'enquête et de présentation, et les jeunes générations mises à l'honneur. On aura retenu la forte demande en étude shopper, " in the moment ", et plus généralement notre capacité à repenser le mix des études, à revoir le marketing sous l'angle non plus des 4P (Product, Place, Price and Promotion) mais des 3 V (Velocity, Volume and Variety) ou encore à laisser entendre la musique des données dans nos études (inoubliable cours de musique en direct par le musicien rock Oly Nelken www.youtube.com/watch?v=8FbiJ2AGylk et Will Goodhand TNS ).

Il en ressort une évolution des études vers de plus en plus d'accompagnement des entreprises pour la traduction en actions des lectures des marchés. Au-delà du why, c'est le What & how qui dominaient les débats et les cas études présentés.

Dans un véritable esprit de partenariat marques, distributeurs et spécialistes des études marchés et