Recherche

Ipsos : le rachat de Synovate plombe les résultats 2013

Publié par le - mis à jour à
Ipsos : le rachat de Synovate plombe les résultats 2013

Le groupe Ipsos, dirigé par Jean-March Lech et Didier Truchot, a réalisé un chiffre d'affaires 2013 de 1,7 milliard d'euros, en baisse de 4,3% mais avec une croissance organique de + 0,8%. Il table sur une accélération de sa croissance organique en 2014.

  • Imprimer

Le groupe Ipsos a vu son résultat net plonger de 76,5% en 2013 à 17,4 millions d'euros. La raison étant la charge exceptionnelle liée à l'acquisition de Synovate auprès du groupe Aegis. Le chiffre d'affaires 2013 du groupe a reculé de 4,3% à 1,7 milliard d'euros, mais enregistre cependant une croissance organique de +0,8%. La marge opérationnelle a progressé à 182,1 millions d'euros.

Ipsos a également été affecté en 2013 par des effets de change défavorables qui pénalisent le groupe en euros à hauteur de 4,4%. Les baisses des monnaies japonaises et des pays émergents auront "encore des conséquences sur les comptes d'Ipsos en 2014, au moins au cours du premier semestre". Ipsos a également vu son périmètre d'activité reculer de 0,7% en raison de son retrait de pays périphériques et de la cession d'une activité de films basée à Los Angeles.

A la publication de ces résultats, le 26 février dernier, la cours de l'action a décroché de près de 10%. Selon l'analyse d'Investir, "La croissance organique d'Ipsos est ressortie à 1,6% au dernier trimestre 2013, alors que la société d'études s'était avancée sur un taux supérieur à celui du troisième trimestre (+1,8%)".

Par zone géographique, la zone Asie Pacifique qui était en recul, termine l'année à l'équilibre en croissance organique. L'Europe est à +1% et les Amériques également. Mais leur CA baisse respectivement de 2,1% et 4,7% (-8,8% pour l'Asie).Par ligne de métier, Ipsos MediaCT confirme sa bonne performance à +3% sur l'année comme au cours du premier semestre. Les activités de mesure des opinions et de recherche sociale qui étaient en retrait sensible au début de l'exercice sont pratiquement revenues à l'équilibre sur l'ensemble de l'exercice.

Côté perspectives, Ipsos pense être "en mesure de retrouver un meilleur rythme, une véritable croissance". "Une accélération de son rythme de croissance qui, sur une base comparable devrait atteindre ou dépasser 3%, lui permettra d'améliorer (...) ses marges, de diminuer sa dette et in fine d'exploiter pleinement les ressources humaines, professionnelles, techniques et opérationnelles générées par la combinaison, il y a deux ans, d'Ipsos et de Synovate".

Ipsos articule sa stratégie 2014 autour de cinq axes principaux :-" Un élargissement constant de sa base d'experts et de professionnels. A cet égard, le fait d'être un pure player toujours dirigé par ceux qui l'ont fondé et développé est un atout. L'existence de mécanismes de rémunérations variables, partiellement sous forme d'allocation annuelle d'actions gratuites à 900 de ses cadres et dirigeants en est un autre.

- La simplification de ses offres et protocoles de travail afin de pouvoir gagner en efficience et en rapidité.

- La globalisation des infrastructures de ses services et de ses modes opératoires de sorte que la mosaïque multi-locale qu'Ipsos était il y a encore dix ans puisse se transformer en une entreprise qui pense et délivre ses prestations d'une seule voix.

- La persistance de ses efforts. Ipsos s'est construit sur la base d'offres spécifiques susceptibles d'apporter à tous ces clients, des informations justes, pertinentes et compréhensibles sur des questions bien identifiées : comment mieux gérer mon portefeuille de produits, mes marques, ma communication, mes relations avec mes clients, etc.

Ipsos va poursuivre dans cette direction, tout comme Ipsos va persévérer dans la gestion active de ses relations avec ses grands clients internationaux.

- L'investissement dans l'innovation. Il s'agit ici d e saisir toutes les opportunités offertes par l'expansion des technologies et des progrès des sciences, par exemple des neurosciences. Ipsos a initié avec l'université de Duke un programme de recherches, financé par un consortium d'entreprises, consacré à mieux comprendre le comportement des consommateurs au moment où ils choisissent ce qu'ils achètent. Ipsos développe la mise en place de solutions simples, flexibles, dans le marché de la mesure "passive" des comportements médias des personnes qui, aujourd'hui utilisent successivement ou simultanément leurs écrans fixes et mobiles. Ipsos est conforté d ans ses choix innovants en constatant qu'au cours de l'année 2013 ses " nouveaux services " qui empruntent aux technologies mais aussi à de nouvelles façons de travailler avec les clients, ont représenté, avec un an d'avance sur le plan initial, plus de 5% de son activité".

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
Viva Technology : Paris, capitale des start-up?

Viva Technology : Paris, capitale des start-up?

Viva Technology : Paris, capitale des start-up?

Organisé par Publicis et Les Échos, Viva Technology a été conçu pour permettre aux start-up d'accélérer leur croissance. Débats d'experts et [...]

La croissance interne

La croissance interne

La croissance interne

Le mode de développement par croissance interne (ou organique) consiste pour l'entreprise à se développer à partir de ses propres ressources. [...]

Comment réussir avec un marketing responsable?

Comment réussir avec un marketing responsable?

Comment réussir avec un marketing responsable?

A l'occasion de l'événement Adetem Marketing Factory, organisé par l'association nationale du marketing, le 24 novembre, le défi d'un marketing [...]