Recherche

Applications mobiles : un marché mature

Publié par le | Mis à jour le
Applications mobiles : un marché mature

Nouvelle étude sur les usages & attitudes vis-à-vis des applications mobiles : une récurrence d'usage en baisse, moins de nouvelles applications installées... mais une dynamique encore positive.

  • Imprimer

Harris Interactive a souhaité mesurer l'évolution de certaines données d'usages et attitudes des smartphonautes initialement mesurées fin 2012.

Quelles sont les grandes évolutions constatées ?

- Début 2014, le profil-type des smartphonautes reste plus masculin, CSP+ et ancré en région parisienne que celui des internautes mais a tendance à vieillir.

- En termes de systèmes d'exploitation, Android a poursuivi sa croissance en gagnant encore 10 points de part de marché parmi les OS des smartphonautes pour représenter aujourd'hui 60% au détriment notamment d'iOS qui a perdu 4 points et représente 29%. A noter également, la progression de Windows Phone qui représente désormais 8% de part de marché.

- Le nombre moyen d'applications installées sur les mobiles des smartphonautes n'a quant à lui pas bougé, demeurant à 35 et jusqu'à 55 sur les iPhones.

- Mais l'enjeu majeur de toute application, après son installation, demeure sa capacité à prolonger son cycle de vie en parvenant à créer de la récurrence d'usage : sur 35 applications mobiles installées, 11 restent utilisées toutes les semaines mais ce sont désormais 12 applications (contre 10 fin 2012) qui ne sont jamais utilisées.

- Quant au dynamisme du marché et à la rotation des applications installées, ils sont naturellement moins importants qu'au début du fait d'une plus grande maturité.

Début 2014, seulement 15% des smartphonautes (contre 22% fin 2012) qui installent encore au moins une nouvelle application toutes les semaines mais encore près d'1/3 qui consultent un magasin d'applications au moins une fois par semaine (contre 37% fin 2012) et 41% qui désinstallent des applications au moins une fois par mois (contre 44% fin 2012).

Ce marché conserve donc une belle dynamique avec par ailleurs encore 6 applications en moyenne téléchargées par les smartphonautes au cours des trois derniers mois (contre 9 fin 2012).

- Enfin, géolocalisation et notifications push restent, début 2014, des fonctionnalités bien acceptées des smartphonautes : 29% autorisent régulièrement les applications qu'ils installent à utiliser leurs données de localisation (contre 27% fin 2012) et 20% à leur envoyer des notifications push (contre 24% fin 2012).

Méthodologie

Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive du 8 au 15 janvier 2014. Echantillon total de 1 000 individus représentatifs de la population des internautes français âgés de 15 ans et plus, à partir de l'access panel Harris Interactive. Méthode des quotas et redressement appliqués aux variables suivantes : sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle et région d'habitation de l'interviewé(e).

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche
The Kooples accélère sur le store-to-web

The Kooples accélère sur le store-to-web

The Kooples accélère sur le store-to-web

enseigne de vetements pour couples veut accelerer la digitalisation de ses points de vente une application mobile est actuellement testee [...]

Comment optimiser son expérience utilisateur sur mobile

Comment optimiser son expérience utilisateur sur mobile

Comment optimiser son expérience utilisateur sur mobile

Le mobile chamboule la planete retail ces derniers mois internaute laissant peu peu sa place au mobinaute il devient essentiel pour les commercants [...]