Recherche

54% des Français de plus en plus préoccupés par les questions de santé

Publié par le - mis à jour à
54% des Français de plus en plus préoccupés par les questions de santé

Résultats d'une étude Ifop/Capital Image sur "Les Français et l'information santé". Attentifs à l'information santé, les Français se montrent cependant particulièrement critiques sur la qualité perçue de cette information. Ils doutent de plus en plus. Un message pour les communicants et les médias.

  • Imprimer

A l'occasion de ses 25 ans, l 'agence de relations publiques Capital Image, spécialisée dans le domaine de la santé, a demandé à l'Ifop une étude sur "Les Français et l'information santé". Cette étude révèle que 54% des Français interrogés déclarent être de plus en plus préoccupés par les questions de santé.

Malgré leur caractère souvent anxiogène, les multiples informations santé qu'ils reçoivent et consomment ont pourtant des effets bénéfiques pour 82% d'entre eux : approfondissement des connaissances, modification de certains de leurs comportements, échanges avec leur médecin. Cependant, parmi le flot d'informations diffusées, notamment sur internet et les réseaux sociaux, il est difficile de s'y retrouver. D'où le rôle essentiel de pédagogie des médias, des émetteurs et transmetteurs d'informations santé, pour un public qui a de plus en plus besoin de repères.

Principaux enseignement de l'étude :

- La TV reste le canal me plus utilisé pour suivre l'information santé.

42% des personnes interrogées (contre 53% en 2003**) déclarent suivre l'information santé à la télévision ; 30% (contre 36% en 2003 *) la suivent dans la presse écrite et 19% à la radio (contre 26% en 2003). 36% se rendent sur les sites Internet d'information alors que 20% vont sur les blogs et forums.

- 59% des Français vont modifier certains de leurs comportement.

Après avoir entendu parler d'un sujet santé dans les médias, 82% des Français déclarent agir tandis que 18% ont le courage d'affirmer qu'ils ne vont rien faire du tout ! Plus précisément, 2/3 (66%) vont chercher à approfondir leurs connaissances et 59% vont modifier certains de leurs comportements.

- 35% vont aller consulter leur médecin.

Ils sont 55% à évoquer avec leur médecin les sujets abordés dans les médias lors d'une consultation déjà prévue alors que 35% iront le consulter délibérément après en avoir entendu parler dans les médias.

- 2 Français sur 3 trouvent l'information santé floue et contradictoire.

Attentifs à l'information santé, les Français se montrent cependant particulièrement critiques sur la qualité perçue de cette information : 69% déclarent qu'elle est souvent floue et contradictoire ; une minorité seulement juge qu'elle est toujours compréhensible (39%) et toujours fiable (25%). D'autre part, 44% estiment que l'information santé est trop importante et ils sont 42% à juger qu'elle est souvent inutile.

(*) Sondage A+A pour Capital Image réalisé par téléphone du 12 au 13 décembre 2003 auprès d'un échantillon de 1004 personnes, représentatif de la popula3on française âgée de 18 ans et plus.

Méthodologie de l'étude Ifop

Echantillon de 1017 personnes, représentatif de la populaion française âgée de 18 ans et plus. La représentatvité de l'échantillon a été assurée par la méthode des quotas (sexe, âge, profession de la personne interrogée). Mode de recueil : les interviews ont eu lieu par questionnaire autoadministré en ligne CAWI du 17 au 19 juillet 2013.

Tous les résultats de l'étude sur http://mailing.presstvnews.com/webtv_data.asp?idb=50

Catherine Heurtebise

Catherine Heurtebise

Chef de Rubrique

Une littéraire tombée dans la presse professionnelle communication et marketing ! Société Générale de Presse, Stratégies, CB News, Marketing Profit… Le [...]...

Voir la fiche