Recherche

L'Unifab dit non à la contrefaçon

Publié par le
L'Unifab dit non à la contrefaçon

Aujourd'hui à Cannes, le président de l'Unifab et celui du Comité national anticontrefaçon présentent une campagne d'information pour avertir le consommateur des dangers des produits de contrefaçon.

  • Imprimer

Du 12 juillet au 13 août, l’Union des fabricants (Unifab), initie sa traditionnelle campagne de sensibilisation pour informer les consommateurs des conséquences dangereuses d’achats de contrefaçon. À Cannes, ville du lancement de la campagne, étaient donc réunis les présidents de l'Unifab et du Comité national anticontrefaçon (CNAC), Christian Peugeot et Bernard Brochand (également député-maire de la ville de Cannes).
Dans le cadre de cette campagne, les équipes de l’Unifab seront déployées dans les villes françaises les plus sensibles à la vente de contrefaçon (Saint‐Tropez, Ramatuelle, Cannes, Nice, Antibes, Juan-les-Pins, Cassis, Bandol, Marseille, Biarritz, et Saint-Jean-de-Luz). Plus de 150 000 tracts comportant jeux et bandes dessinées cartes postales et porte-cartes aux couleurs vives devraient être distribués sur les plages, les marchés et dans les gares.

Cette campagne met en scène deux personnages, Vera et Knockoff, afin de toucher les plus jeunes très sensibles à la différenciation par la marque et ainsi plus fragiles aux pièges de la contrefaçon. Ce dispositif présente aussi les risques encourus concernant l'usage de ces produits illégaux. Cette campagne est placée sous l’égide du Comité national anticontrefaçon (CNAC), en partenariat avec la Douane, l’INPI et la MACIF.

La contrefaçon n'a pas d'impact que sur l'économie

La contrefaçon n'a pas d'impact que sur l'économie

La contrefaçon n'a pas d'impact que sur l'économie

La contrefaçon menace le monde entier : cette maladie généralisée affecte un éventail toujours plus large de secteurs industriels. Ses effets [...]