MENU
Recherche

Adictiz Studio sort la V2 de sa solution clé en main de création de jeux et d'animation de communauté

Publié par le - mis à jour à
Guillaume Dietrich, directeur d'Adictiz Studio
Guillaume Dietrich, directeur d'Adictiz Studio

Au travers de son offre Adictiz Box, l'entreprise permet aux marques d'animer leurs communautés sur Internet, Facebook et mobile.

  • Imprimer

Besoin d’animer des communautés, de recruter des fans sur sa page Facebook, de générer du trafic sur son site web ou encore d’accroître sa notoriété… pour engranger des contacts qualifiés. Adictiz s’est rapidement taillé une réputation dans le secteur du social et mobile gaming. Fondée en 2009 par Charles Christory, l’entreprise s’est fait connaître avec le jeu Paf le chien. Plus de 15 millions de joueurs depuis la création du jeu voici trois ans. En 2011, Adictiz Studio, la division B to B, conçoit des jeux en direct pour des marques (60% de l’activité) ou pour le compte d’agences. Au mois d’avril dernier, l’entreprise décroche le label « Preferred Marketing Developper » de Facebook, une marque de reconnaissance pour la société qui venait alors de fêter ses trois ans d’existence. Ce mois-ci, l’entreprise lance officiellement la V2 d’Adictiz Box au salon VAD e-commerce de Lille.

Adictiz Box est une solution clé en main et personnalisable, qui permet aux marques et agences d’animer des communautés sur Internet, Facebook et mobile. Avec cet outil, une entreprise crée rapidement et en toute autonomie des quizz, jeux-concours ou encore de jeux promotionnels comme l’instant gagnant. « La mise en place d’une opération, création graphique incluse, ne prend pas plus une demi-journée », assure Guillaume Dietrich, directeur d’Adictiz Studio. La solution développée en interne se présente comme un CMS (Content management system) utilisé pour éditer des sites web et ne nécessite pas de compétences web. Commercialisée sous forme d’abonnement, l’offre donne un accès illimité aux différents modules de jeux. Aujourd’hui, Adictiz Studio lance officiellement sa V2. « Nous avons amélioré l’ergonomie, enrichi la solution de nouvelles fonctionnalités, et lancé de nouvelles mécaniques de jeux », explique Guillaume Dietrich. La solution comporte un CRM intégré qui comporte une base unique de joueurs qualifiés que la marque peut ensuite intégrer à son propre CRM.

jeu B'Twin

Parmi ses clients, des marques du groupe Oxylane vendues dans les magasins Décathlon (B’twin, Oxelo), Groupon France ou encore C&A. « Nous travaillons depuis un an avec C&A. Le nombre de fans est passé de 15 000 à près de 60 000 via des jeux-concours et des instants gagnants. C’est une communauté qualifiée et engagée », souligne Guillaume Dietrich.

jeu pour C&A

A côté d’Adictiz Box, l’offre Adictiz Apps fournit aux marques et agences, des jeux sur-mesure sur les sites web, mobile et Facebook. Complémentaire de ces offres, Adictiz Media dirigé par Alexis de Charentenay, est un nouveau service de médiatisation des jeux afin de recruter des joueurs et des fans. L’entreprise capitalise notamment sur sa maîtrise des fonctionnalités sociales de Facebook pour optimiser l’édition de Facebook Ads. Autre levier utilisé, le réseau Adictiz et ses 2,5 millions de joueurs mensuels sur ses propres applications au travers de bannières publicitaires ou de placement de produit. La société utilise aussi les mécaniques de viralisation du réseau social : partage et invitation d’amis, utilisation de l’Opengraph pour publier les actions des joueurs sur leur mur et celui de leurs amis, ou encore le défi entre amis pour encourager l’esprit de compétition directement dans les jeux. S’agissant de la monétisation, Adictiz Studio croit au modèle freemium comme celui mis en place pour le jeu Slam, déclinaison de l’émission télé de France 3 : une partie par jour est gratuite, si le joueur veut progresser plus vite, il doit payer les parties supplémentaires. Idem si celui-ci veut personnaliser son avatar.

jeu Slam

S’agissant de son activité B to C, depuis le succès de Paf le chien, Adictiz a lancé, en 2010, Il est con ce pigeon qui, selon Guillaume Dietrich, remporte un succès en Amérique du Sud puis, Animal Story, début 2012, qui marche en France, en Espagne et au Moyen-Orient. Aujourd’hui, le spécialiste de la création de contenus ludiques et interactifs mise sur un modèle d’ubiquité : la société développe depuis plus de deux sa propre technologie qui permet à un joueur de commencer une partie sur une plateforme (Facebook, web, mobile) et de la terminer sur une autre. Adictiz surfe, ainsi, sur la montée en puissance du mobile, canal plus engageant que les autres car personnel et toujours à portée de main. L’entreprise n’a pas perdu de temps, elle triple son chiffre d’affaire tous les ans…