MENU
Recherche

Le selfie, nouvel outil d'analyse marketing

Publié par le - mis à jour à
Le selfie, nouvel outil d'analyse marketing

Des startups utilisent des technologies de reconnaissance d'images pour scanner les sites de partage de photos (comme Instagram, Flickr, ou Pinterest), détecter la présence de marques et en faire une analyse contextuelle.

  • Imprimer

Elles s'appellent Ditto Labs ou Piquora. Les sites de partage de photos (comme Instagram, Flickr, ou Pinterest) sont leur nouveau terrain de chasse. Le grand public ignore leur existence, mais aux Etats-Unis, ces startups font le bonheur des annonceurs.

Leur credo? La reconnaissance d'image. Une technologie qui, en l'espèce, consiste par exemple à scanner, grâce à une API (une application tierce), les quelque 20 milliards de photos déjà postées en mode public sur Instagram pour identifier la présence de marques, relever si la personne qui utilise tel ou tel produit sourit, ou bien au contraire si elle ne semble pas trop apprécier ce qu'elle est en train de déguster. Idem sur des services comme Flickr ou Pinterest.

Analyse de tendances

Aujourd'hui, le géant de l'agro-alimentaire Kraft Foods confie à Ditto Labs le soin de détecter les logos de ses produits sur des réseaux sociaux comme Tumblr ou Instagram (60 millions de photos postées chaque jour), indique le Wall Street Journal. A charge pour la startup d'analyser quel type de boisson les internautes qui postent ces photos aiment bien consommer avec des macaronis ou du fromage.

Selon le contexte de l'image, Ditto Labs va même jusqu'à classer les consommateurs en catégories ("sports fans", "foodies"...). Au final, Kraft Foods pourra utiliser les datas récoltées pour ces prochaines campagnes de communication et pour envoyer des publicités (encore mieux) ciblées sur Internet.

De son côté Piquora va plus loin en récupérant et en stockant directement pendant des mois sur ses serveurs cette précieuse matière photographique. Une fois rassemblés, ces clichés serviront de base à des analyses de tendances dont raffolent les directions marketing. A noter: les créations publiées et/ou partagées en mode privé sur les service de photos en ligne ne sont pas concernées par ce type d'analyse.