MENU
Recherche

Le coupon digital : un outil marketing de plus en plus mobile

Publié par le - mis à jour à
Le coupon digital : un outil marketing de plus en plus mobile

La nouvelle étude sur le coupon en ligne démontre son efficacité tant pour créer du trafic en magasin que pour l'e-commerce.

  • Imprimer

Véritable incitation à l'achat, sur le net ou en web-to-store, le coupon digital est de plus en plus souvent récupéré sur un support mobile. C'est, en résumé, ce qui ressort d'une étude menée par le cabinet d'études américain Forrester, à la demande du leader mondial du coupon digital, RetailMeNot.

L'étude a été menée en mai dernier auprès de 500 consommateurs américains ayant utilisé un coupon en ligne au cours des trois mois précédents. Les résultats sont d'autant plus intéressants que sur le marché du couponing digital, les tendances observées outre-Atlantique se retrouveront dans l'Hexagone. "La courbe de la France a en moyenne deux ans de retard sur celle des États-Unis, explique Grégoire Frémiot, directeur des relations partenaires et ventes de RetailMeNot France, mais elles suivent toutes les deux les mêmes orientations".

Un outil de marketing digital omnicanal

Partant d'une ancienne étude sur le couponing en ligne datée de 2011, Forrester photographie non seulement l'état du marché aujourd'hui, mais souligne également les grandes évolutions survenues en trois ans.


Les principaux résultats montrent que :

  • Les coupons sont un excellent outil de promotion: près de 60% des consommateurs interrogés disent que les coupons digitaux ont la plus grande chance d'influencer leurs achats, par rapport à d'autres types d'offres sur le Web (soldes, deal du jour etc.);
  • Les marques bénéficient de cet outil : à la fois pour leur image, qui n'est pas dévalorisée par ces promotions, pour la fidélisation de leur clientèle, boostée par ces offres commerciales, et en termes de ventes, puisque 63% des consommateurs interrogés disent que c'est un coupon qui les a persuadés de conclure leur achat;
  • Les trois secteurs qui profitent le plus d'achats avec coupons, en ligne ou en magasin, sont la restauration, la beauté et le bain, et la maison et le jardin. Suivent l'électronique grand public, les produits culturels (livres, DVD et musique), et les fleurs et cadeaux;
  • Plus de la moitié des utilisateurs valident leur coupon dans les trois jours, et presque un tiers d'entre eux le font immédiatement;
  • Si l'e-mail reste le moyen préféré d'obtenir des coupons, les consommateurs les reçoivent et les utilisent de plus en plus via leurs devices mobiles, smartphone et tablette. Certains envoient leur coupon de leur tablette à leur smartphone, pour pouvoir l'utiliser en magasin, d'autres activent le coupon sur leur tablette puis le transfèrent sur leur carte de fidélité. Le coupon, même digital, joue donc un rôle d'activateur d'achats y compris pour les détaillants "brick-and-mortar";
  • D'où viennent les coupons utilisés? Des sites des marques et des plateformes de couponing (comme RetailMeNot). À noter : le succès grandissant des applications de couponing téléchargées depuis des apps stores. En revanche, les réseaux sociaux sont de faibles supports de coupons digitaux et leur influence a moins de poids que celle des moteurs de recherche, des sites de coupons ou des emails.

Une réelle opportunité pour le commerce physique

Près de la moitié des consommateurs interrogés sur leurs usages des coupons en ligne affirme "adorer" (love) se rendre en magasin. Mais attention, ils s'attendent à y trouver les mêmes promotions et les mêmes prix qu'en ligne. Le coupon digital n'éloigne pas le client du point de vente physique, et contribue même à créer du trafic : 50 % des consommateurs se disent plus enclins à visiter un point de vente après réception d'un coupon digital. Au détaillant de s'assurer que l'expérience de ses clients soit véritablement fluide (seamless).

Après l'iBeacon et le paiement mobile, le coupon en ligne est donc un autre outil de marketing digital qui devrait améliorer la santé des points de vente physiques.

Retrouvez l'ensemble des analyses et graphiques publiés (en anglais) ici.