MENU
Recherche

Thom Yorke vend son album sur BitTorrent

Publié par le | Mis à jour le
Thom Yorke vend son album sur BitTorrent

Le chanteur du groupe anglais Radiohead a décidé de sortir et de diffuser son dernier album ("Tomorrow's Modern Boxes") en exclusivité via le protocole de transfert de données en peer-to-peer BitTorrent. Résultat, 100 000 unités vendues en 24 heures.

  • Imprimer

La musique a-t-elle encore un prix? Dans le cas de U2, le groupe irlandais qui vient de diffuser gratuitement sa dernière production en partenariat avec Apple à des centaines de millions d'internautes à qui on n'avait pas demandé leur avis, on peut légitimement se poser la question.

Mais pour Thom Yorke, le chanteur du groupe de Radiohead, la réponse est clairement "OUI". A condition que la vente de musique sous format numérique ne profite pas, selon lui, à des plateformes d'écoute en streaming du type Spotify ("ce dernier pet d'un cadavre agonisant") qu'il accuse de ne pas rémunérer suffisamment les artistes.

Après avoir sommé la start-up suédoise de retirer l'une de ses productions ("Atoms For Peace") de son catalogue, le chanteur britannique est passé de la théorie à la pratique, vendredi 26 septembre, en décidant de distribuer et de vendre en exclusivité son dernier album ("Tomorrow's Modern Boxes", 6 dollars pour huit chansons encodées en fichiers .mp3 à 320 kbps) via BitTorrent Bundles. C'est-à-dire en utilisant un protocole de transfert de données en peer-to-peer.

Initialement, le "bundle" mis en place par BitTorrent sert aux artistes à déposer leurs oeuvres en ligne et à les mettre gratuitement à disposition du public. Moby y a ainsi laissé trois titres de son dernier album. Le groupe de rap Public Enemy a fait de même. Quant à De La Soul et Madonna leur contribution a pris la forme de documentaires.

Mais dans le cas de Thom Yorke, c'est la première fois qu'un artiste choisit de commercialiser sa musique directement via une paygate (une porte d'entrée payante). Thom Yorke n'étant pas le dernier venu dans le monde du rock et sa dernière production étant plutôt de bonne tenue, plus de 100 000 albums ont été vendus en 24 heures.

Redonner le contrôle aux créateurs

"Cela pourrait devenir une manière efficace de redonner un peu du contrôle du commerce sur Internet aux créateurs des oeuvres. Permettre aux gens qui font de la musique, de la vidéo ou tout autre type de contenu numérique de le vendre eux-mêmes. Contourner ceux qui se sont autoproclamés gardiens du portail. Si cela fonctionne, tout le monde pourra faire exactement comme nous", ont expliqué dans un communiqué Thom Yorke et le producteur Nigel Godrich.

Pour les artistes, l'objectif serait donc de court-circuiter (ici avec succès) tous les intermédiaires du numériques que sont les iTunes, Amazon, Spotify et autres Deezer. De son côté le consommateur serait assuré de financer directement les artistes et, accessoirement, n'aurait pas à s'inscrire à tel ou tel service (avec le transfert de données personnelles inhérent à de telles procédures) pour simplement écouter de la musique.

En 2007, Radiohead avait déjà diffusé son album "In Rainbows" sur Internet, en en laissant le paiement à l'appréciation des internautes. Parallèlement Thom Yorke a mis en ligne gratuitement la chanson d'ouverture de son album "A Brain In A Bottle" ainsi que sa vidéo. Les puristes peuvent quant à eux acheter sur W.A.S.T.E, la boutique en ligne de Radiohead, et pour 38 euros, un exemplaire de l'album en vinyle blanc, accompagné de ses fichiers au format .mp3, .wav (qualité CD) et .flac (un codec de compression sans perte de qualité par rapport à la qualité CD).