MENU
Recherche

Sensibles à leur e-reputation, les marques ne sont pas bien outillées

Publié par le

Les marketeurs savent que les réseaux sociaux peuvent nuire à leur CA, mais seuls 30% étudient leur-e-reputation. Des progrès sont à faire, selon l'Observatoire SAS/IDC des médias sociaux en France.

Les résultats de  l’Observatoire SAS/IDC sur les médias sociaux, fondés sur deux études menées au premier trimestre 2011, mettent en avant plusieurs enseignements très instructifs pour les marques.

Selon cet Observatoire, si les directions marketing et communication se préoccupent de leur e-réputation, elles considèrent que le sujet n’est pas assez pris en compte par leur direction.

Les marketeurs et les communicants ont bien conscience que les dégâts d’une mauvaise e-reputation sont à la fois indirects (ils entraînent une mauvaise image de marque) et directs (ils provoquent une perte de chiffre d’affaires).

Ils pensent que les blogs ont un impact particulièrement fort sur la réputation d'une entreprise (68%), devant les réseaux sociaux comme Facebook et Twitter (34%).

Près de trois quarts des marketeurs interrogés se disent convaincus de l'intérêt des médias sociaux pour canaliser et nuancer les propos tenus sur leurs marques.

Malgré tout, plus des trois quarts