Roland Garros mise sur les réseaux sociaux

Publié le par

Pour cette édition 2013, la Fédération française de tennis s'est fixé pour objectif de continuer d'agrandir sa communauté sur Facebook et Twitter. C'est l'agence Tigerlily qui s'est chargée d'établir la stratégie "réseaux sociaux" du tournoi international de tennis.

Roland Garros mise sur les réseaux sociaux

Cette année encore, c'est l'agence Tigerlily qui accompagne la Fédération Française de Tennis (FFT) dans la mise en place de sa stratégie pour Roland-Garros sur les réseaux sociaux, après avoir réalisé de beaux résultats l'année dernière.

Pour cette édition 2013, la FFT s'est concentrée sur l'agrandissement de sa communauté sur Facebook et Twitter en particulier. Roland-Garros est également présent sur Pinterest, Google+, Instagram et Dailymotion.

Une stratégie en trois axes

Le développement de la marque s'appuie sur trois axes :

1/ Accroître la diffusion de contenus (sur tous les sujets du tournoi et de la marque Roland-Garros) qui génèrent les interactions plus engageantes avec la communauté,

2/ Faire vivre l'intensité des tournois à tous ceux qui ne peuvent être sur place, et ce, grâce au Web,

3/ Augmenter l'interactivité en temps réel avec les fans et autres followers présents dans les gradins.

Un dispositif cross-canal

La Page Facebook Roland-Garros met l'accent sur la valorisation des contenus et de la marque Roland-Garros autour de cinq applications développées par Tigerlily : Quiz Roland-Garros, RGpics (avec le hashtag #RGpics sur Instagram), Au coeur du tournoi, Golden Moments et La boutique officielle.

Deux d'entre elles bénéficient également d'une déclinaison mobile (Le Quiz Roland-Garros et #RGPics) pour répondre à l'explosion des usages mobiles sur Facebook.

Une approche évènementielle

En plus de l'animation de ses comptes sur les différents réseaux sociaux, Roland-Garros a aussi développé cette année de nombreuses opérations en ligne avec les partenaires officiels du tournoi.

"Nous traçons notre propre voie sans porter une attention particulière sur les autres évènements. Dans une approche Benchmark, nous regardons plutôt ce que font les marques de luxe, les évènements sportifs hors tennis et les évènements culturels", explique Edouard-Vincent Caloni, directeur marketing et communication de la FFT.