MENU
Recherche

Réseaux sociaux et e-mail marketing surfent sur la complémentarité

Publié par le - mis à jour à

ContactLab étudie le comportement des internautes face aux réseaux sociaux et à l'e-mail marketing.

  • Imprimer

Cette année encore, ContactLab livre son étude sur le comportement des internautes vis-à-vis de l'e-mailing. Pour la deuxième année consécutive, l'étude paneuropéenne comprend un volet sur les réseaux sociaux. Elle révèle que les internautes français, italiens et espagnols sont plus enclins que les Anglais ou les Allemands à diffuser, sur les réseaux sociaux, une newsletter.

Interrogés sur leurs motivations, les européens invoquent l'intérêt du contenu, le souhait de partager une remise de l'annonceur  ou tout simplement la pertinence de la newsletter.

Si certains internautes ne partagent pas de newsletters sur les réseaux sociaux, c'est, parce qu'ils ne trouvent pas de fonction de partage. "Les annonceurs doivent être plus exhaustifs et ne pas surestimer l'utilisation des réseaux sociaux", souligne Arianna Galante, directrice générale France de ContactLab.

L'e-mailing, quant à lui, ne tombe pas en désuétude. En effet, les internautes les plus actifs sur les réseaux sociaux sont ceux qui interagissent le plus avec les e-mails. "L'email marketing s'avère même la meilleure façon de les convaincre", conclut Arianna Galante.

Extrait de l'étude (l'intégralité sera disponible à la fin du mois)