Recherche

Renaud Ménérat, Mobile Marketing Association France : " Le marketing relationnel va passer par le produit "

Publié par le | Mis à jour le
Renaud Ménérat, Mobile Marketing Association France : ' Le marketing relationnel va passer par le produit '

Renaud Ménérat, 42 ans, a été élu président de la Mobile Marketing Association France pour deux ans. Le président de l'agence de conseil en marketing mobile, userADgents, expose ses projets pour l'association et explique que la croissance du secteur va être stimulée par les objets connectés.

  • Imprimer

Quelle est l'action de la Mobile Marketing Association France?
Notre vocation est d'assurer le développement d'un marché qui représente, en moyenne, 10% des investissements digitaux aujourd'hui. Nous allons continuer à expliquer aux entreprises comment intégrer le mobile dans leurs stratégies marketing notamment à travers nos événements (ateliers, formations), mais aussi nos publications - études, best practices et des études de cas internationales. La Mobile Marketing Association France joue également un rôle dans la définition des standards publicitaires. Notre but est de structurer cette industrie afin de faciliter la prise de décision des annonceurs. Enfin, nous réactualisons notre code de déontologie car les technologies évoluent rapidement. Nous devons, notamment, être vigilants sur le suivi des consommateurs et le respect de leur vie privée.
Sous l'impulsion de Benoît Corbin, président pendant quatre ans, l'association a fédéré les principaux acteurs de la chaîne de valeur - prestataires techniques, agences, régies publicitaires, éditeurs... Aujourd'hui, elle compte 80 membres et figure à la deuxième place derrière les Etats-Unis en termes de représentativité du secteur. De plus, la Mobile Marketing Association France est financièrement saine. Cela nous donne un socle extrêmement solide pour construire l'avenir.

Quels sont vos projets pour l'association ?
Sortir le mobile du mobile. La Mobile Marketing Association France a vocation à s'ouvrir à des acteurs qui ne sont pas des pure players sur ce marché, et à les accompagner dans l'intégration du mobile dans leurs stratégies marketing. L'arrivée de Pascal Dasseux d'Havas Media comme administrateur témoigne de l'intérêt croissant des entreprises pour ce canal même s'il représente souvent une faible part dans leur chiffre d'affaires. L'appartenance à la Mobile Marketing Association Globale, qui compte 700 membres dans le monde, va également nous permettre d'apporter une vision internationale du mobile aux acteurs français.
Je vais mettre mes 15 ans d'expérience dans le mobile au service de l'association. J'ai, notamment, fondé, en 2008, userADgents, une agence de conseil en marketing mobile qui accompagne les marques dans l'intégration de ces nouveaux écrans - smartphones, tablettes, télévision connectée... : de la conception d'appli et de sites mobiles à l'achat d'espace, en passant par le marketing direct - SMS, push notification... De 2002 à 2008, j'étais directeur marketing de Netsize, une filiale de Gemalto spécialisée dans les campagnes via SMS et les solutions de paiement sur mobile.

Quel est la valeur ajoutée du mobile dans les stratégies marketing des marques ?
Alors qu'Internet avait créé des frictions entre les sites d'e-commerce et les réseaux de distribution, le mobile a vocation à réconcilier les deux canaux : le drive to store crée du trafic en point de vente et l'expérience consommateur en magasin est réenchantée via des outils comme les écrans tactiles, les QR codes ou encore le NFC. Nous espérons que dans 12 à 18 mois, le sans contact va décoller et participera à connecter les consommateurs avec le monde physique. En attendant, les SMS sont toujours très utilisés par les annonceurs pour leurs opérations de marketing relationnel car ils obtiennent un bon ROI.

Quelle innovation va changer le marché ?
Les objets connectés vont nous occuper pendant les dix prochaines années ! Le premier d'entre eux, c'est le smartphone. Nous avons désormais les chaussures Nike, les lunettes Google, bientôt la montre Apple... mais aussi tout le marché de la domotique. Les marques qui dépendent d'un réseau de distribution, disposent encore de peu d'informations sur les consommateurs. Aujourd'hui, les industriels réfléchissent à rendre leurs produits connectés pour collecter des données sur leurs achats afin de mieux comprendre leurs attentes et mieux les servir. Le marketing relationnel va passer par le produit...