Recherche

Petit Bateau fait débat sur la Toile

Publié par le
Petit Bateau fait débat sur la Toile

Depuis mardi 14 juin 2011, plusieurs internautes critiquent la marque de prêt-à-porter sur sa fan page Facebook à cause de deux bodys jugés sexistes.

  • Imprimer

"Nous ne retrouvons pas ici l'intégralité des commentaires postés par vos fans... C'est vraiment partial et malhabile de votre part... Les réactions ne vont pas se faire attendre !!" Ou encore : "Entre ceux qui sont choqués par vos "body" et ceux qui sont choqué par votre attitude, les pertes vont être lourdes... je crois que vous devriez revoir vos notions de communication..."

Panique sur la fan page Facebook de Petit Bateau le 14 juin 2011. La cause du débat ? Des bodys jugés sexistes par certains consommateurs.
Le modèle rose pour les fillettes est décoré d'adjectifs tels que "Jolie, têtue, douce, coquette, etc" tandis que celui des garçons, en bleu, arbore les mots "fort, courageux, rusé, robuste, etc ".
Pour certaines, c'en est trop : "Je crois que les femmes de notre siècle prouvent qu'elles ne se résument pas à être belles, coquettes...merci de ne plus nous réduire à ces adjectifs qui nous assignent dans un rôle de potiche bonne à être regardée mais pas à agir!"

Les messages virulents sont tellement nombreux sur la page Facebook qui compte 59 000 fans que Petit Bateau se voit dans le devoir de répondre publiquement sur ce même espace. "Nous constatons que certains clients ou certaines clientes réagissent suite à la diffusion d’une photographie représentant deux bodys Petit Bateau. Sachez que notre intention n’a jamais été de véhiculer un message sexiste. Ces produits, commercialisés en grande distribution, ne seront pas retirés du marché car nous n’y voyons aucune intention de nuire ou de projeter une image fausse de la femme", explique la marque.

Petit Bateau a retiré la grande majorité des réactions négatives publiées sur sa fan page Facebook. Cela n'a pas empêché le "bad buzz" d'avoir un écho important sur des blogs ou encore sur Twitter (#petitbateau), où les internautes ont, en revanche, défendu la marque. Pour eux, cette histoire de "fausse polémique sexiste" a fait beaucoup de bruit pour rien.

Emilie Kovacs

Emilie Kovacs

Journaliste, réseaux sociaux et international

Je suis responsable des rubriques marketing digital, médias sociaux, data, caritatif et international.Titulaire de la carte de presse depuis [...]...

Voir la fiche
Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

Article écrit par Dareboost

Dareboost

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs Mesurer sa vitesse d'affichage : optez pour les tests comparatifs

L’analyse des résultats des tests de vitesse de ses pages web peut s’avérer ardue, surtout lorsque l’on est pas expert technique. Pourquoi alors [...]

Le quotidien d’un Social Seller

Article écrit par DEVELINK

DEVELINK

Le quotidien d’un Social Seller

Le quotidien d’un Social Seller

Le Social Selling, cette posture qui consiste à considérer les réseaux sociaux comme un levier permettant de générer du business, a déjà révolutionné [...]

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

Les 10 idées marketing (22-26 mai 2017)

...sont au nombre de 7 cette semaine. Au programme des initiatives marketing percutantes repérées ces derniers jours : Perrier organise des [...]

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Ces marques qui innovent loin des nouvelles technologies

Il n'y a pas que les nouvelles technologies, dans la vie. Ce mois-ci, Tilt ideas a repéré cinq initiatives dans lesquelles la techno n'a (presque) [...]

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Les 10 employeurs français les plus attractifs

Alors que l'employee advocacy devient un enjeu majeur pour les entreprises, LinkedIn publie un top des groupes qui suscitent le plus d'intérêt [...]

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

Article écrit par HAAS Avocats

HAAS Avocats

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

4 lettres qui inquiètent les entreprises : GDPR ou RGPD

A un an de l’entrée en vigueur du texte, l’impréparation règne. Ces quatre lettres («GDPR», ou «RGPD» pour la version française), qui ne suscitaient [...]