Recherche

Snapp' conforte sa place grâce au succès de "Monoprix et Moi"

Publié par le - mis à jour à
Snapp' conforte sa place grâce au succès de 'Monoprix et Moi'

L'éditeur occupe une position à part dans l'univers des cartes de fidélité et porte-cartes dématérialisés. Laurent Bourgitteau-Guiard, fondateur et directeur général de Snapp', explique que son entreprise a fait le choix de créer des applis pour tous les mobiles.

  • Imprimer

Votre application “Monoprix et moi” a remporté le prix de “la stratégie de fidélisation” aux 4e e-marketing award. Quelle est son originalité ?
Cette appli dématérialise les cartes papier à tampon : lorsqu’une personne déjeune dans un Daily Monop’, elle scanne, avec son mobile, un code barre à la caisse et peut ainsi bénéficier d’un repas gratuit au bout d’un certain nombre de passages. Cette appli permet aussi de se connecter à son compte pour vérifier son crédit de S'miles et accéder aux coupons et bons de réduction. Enfin, “Monoprix et moi” comporte des fonctionnalités comme la gestion de la liste de course, la consultation des prospectus…

Snapp' est la seule entreprise à développer des applications utilisables sur toutes les plateformes mobiles et pour tous les téléphones portables…
Aujourd'hui, 65 % des personnes n’ont pas de smartphone. Nous créons des applications pour tous les mobiles, y compris ceux sortis il y a dix ans. C’est un travail gigantesque, complexe et lourd à réaliser, mais nous avons développé un logiciel qui nous permet de faire rapidement une appli utilisable sur tous les mobiles pour le prix d’une appli iPhone classique. Nous avons ainsi réalisé l’appli de Virgin, Leclerc, Go Sport…
Nous sommes également les seuls à proposer nos application en mode éditeur et non SSII : cela signifie que nos clients paient une licence et un “user clic” lié au nombre d’utilisateurs. En échange, nous leur garantissons une mise à jour gratuite de leur application et son fonctionnement sur tous les mobiles. Nous sommes donc intéressés au succès des applis que nous développons…

Vous venez également de sortir la troisième version de votre porte-cartes de fidélité FidMe… Quelles sont les innovations ajoutées à votre appli mobile ?
Nous avons introduit la carte à tampon dématérialisée qui est déjà utilisée par des commerçants à Bordeaux et des enseignes comme Pomme de Pain, Nooï, Alto Café, French Coffee Shop, Nabab Kebab… Et nous avons ajouté une dimension gamification : le consommateur fait un check-in à l’entrée du magasin et le partage sur les réseaux sociaux comme sur Foursquare. Nous avons l’ambition de faire de FidMe , un vrai portefeuille mobile. Nous avons déjà des demandes de Pôle Emploi, de clubs de foot… Nous nous orientons aujourd’hui vers le m-wallet : nous allons sortir dans quelques jours une nouvelle fonctionnalité qui permettra de lancer l’application de l’enseigne à partir de la carte de fidélité.
En 2010, la grande distribution ne croyait pas à la dématérialisation des cartes de fidélité. Nous avons donc auto-produit FidMe pour leur prouver qu'elle avait tort. Résultat, nous avons enregistré 1 million de téléchargements en moins d’un an ! Ce succès nous a permis de confirmer notre position de leader sur le marché de la dématérialisation et de gagner des clients comme Monoprix…

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

5 campagnes data créatives

Carte de visite-éthylotest, chaussettes Netflix connectées... La directrice de création de l'agence Fove passe en revue les campagnes qui ont [...]

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

[Tribune] Les promotions sont-elles inefficaces?

Les promotions, trop nombreuses, ne parviennent plus à jouer leur rôle de fidélisation et de différentiation auprès des consommateurs. Cyril [...]

Logo: bilan et tendances 2016

Logo: bilan et tendances 2016

Logo: bilan et tendances 2016

En 2015, les marques ont joué la carte du minimalisme pour valoriser leur logo. Cette année, le style sobre devrait rester de mise. Analyse [...]