Amnesty International France investit le multicanal

Publié le par

La présidente de Amnesty International France, Geneviève Garrigos, explique que l'ONG s'oriente vers une communication multicanal. Présente sur les réseaux sociaux, elle investit aussi sur des campagnes mobiles.

Geneviève Garrigos, présidente de Amnesty Internayional France.

Geneviève Garrigos, présidente de Amnesty Internayional France.

Avec Amnesty International dont elle préside bénévolement la branche française, elle lutte contre les violations de tous les droits humains (torture, peine de mort, personnes en danger, privation de la liberté d'expression…). "Je combats, tout d’abord, l’injustice et l’impunité", explique Geneviève Garrigos avec conviction. "J’encourage, ensuite, la solidarité internationale. Et, enfin, je cautionne l’impartialité et l’indépendance d’Amnesty International."

Cette ONG compte environ 180 000 donateurs, 18 000 membres, et plusieurs milliers de personnes signataires des pétitions de l’ONG. Ces citoyens engagés sont majoritairement des femmes, de plus de 45 ans, et appartenant à une catégorie socioprofessionnelle élevée. Pour fidéliser, mais aussi attirer de nouveaux donateurs signataires, Geneviève Garrigos a accompagné la refonte complète du site www.amnesty.fr, démarrée en 2010 pour un lancement en mars 2011 à l’occasion du cinquantième anniversaire de l’ONG. "Le but était d’offrir plus de transparence sur nos actions et de favoriser l’interactivité avec un maximum d’internautes, notamment les plus jeunes. Et ce n’est pas tout, nous avons entièrement repensé notre stratégie de marketing direct en misant sur le multicanal afin de laisser le choix de son support de communication favori à chacun de nos membres", raconte la présidente d’Amnesty International.

En effet, l’ONG communique historiquement avec le support papier (elle introduit encore des stylos qui évoquent les pétitions, synonymes d’engagement, dans ses mailings. La modernisation de la plateforme en ligne a donc été révolutionnaire pour l’association, qui avait ouvert ses comptes Facebook et Twitter, respectivement les 3 mars 2008 et 20 janvier 2009.

Depuis, l’ONG a commencé à communiquer un peu via les mobiles à travers quelques campagnes. La récente stratégie multicanal se traduit également dans ses opérations marketing. Comme durant la campagne annuelle du 10 décembre (date anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme), intitulée "Le Marathon des Signatures" en 2011, qui comportait un site dédié, dévoilant une chanson de Yael Naïm au fur et à mesure des signatures. En parallèle, un bus publicitaire a circulé dans les rues de Paris et s’est arrêté pour une "veillée de lumières". Le public était en effet invité à allumer une lanterne en faveur d’une personne en danger.

Voter pour la personnalité Marketing client 2012

Parcours

Geneviève Garrigos, qui est directrice de la communication Europe de Santen, un groupe pharmaceutique japonais, rejoint Amnesty International en 2002 en tant que bénévole pour la protection les défenseurs des droits humains du continent américain. Élue, en 2005, membre du bureau exécutif d’AIF, elle devient en 2006 responsable de la région Amériques et membre du Comité international. Elle est élue membre de la délégation d’AIF au Conseil international du mouvement (Morelos, Mexique) en 2007, puis de nouveau en 2009. Elle est présidente d’AMF depuis mars 2008.

Points-Clés

• Amnesty International France (AIF) a été créée en 1971.
• Son financement repose sur la générosité du public (plus de 180 000 donateurs), sur les ventes de produits de soutien et les cotisations de ses membres (près de 18.000).
• 400 groupes locaux et antennes jeunes.
• 69 salariés permanents et 350 bénévoles au Secrétariat national.