MENU
Recherche

Mappy parie sur le web-to-store

Publié par le - mis à jour à
Mappy parie sur le web-to-store

Spécialisée dans les plans et les itinéraires géolocalisés, la start-up française déploie sa nouvelle stratégie orientée vers les services en ligne affiliés aux commerces de proximité.

  • Imprimer

Pour étendre ses services, Mappy (Solocal group, ex. PagesJaunes Groupe) met à disposition des visites virtuelles (ou vues indoor) offrant la possibilité de découvrir l'intérieur des magasins, restaurants, etc.

Le but? Développer le "web-to-store", qui permet aux utilisateurs d'explorer les lieux depuis chez eux, avant de se rendre sur place.

Pour que son offre " la Vitrine Digitale Premium " soit complète, Mappy a détaillé les fiches de chaque commerce, avec des informations pratiques (horaires, descriptif, possibilité de réserver en ligne pour les hôtels ou d'accéder au prix des menus pour les restaurants, itinéraire pour s'y rendre...).

Après avoir fait des tests à Saint-Germain-en-Laye, en prenant des photos de plus de 400 boutiques, puis idem à Bordeaux (2088 photographies effectuées), Mappy a infiltré Paris et l'Ile-de-France dès mars 2013. Pour le moment, plus de 18 000 commerces d'unités ont été shootés, et 350 magasins sont visités par jour dans cette région. Et sur chaque vitrine, la start-up appose des stickers comprenant un code 2D, un code NFC et un lien URL affiliés à chaque commerce.

Objectif de 15 000 vues indoor disponibles et de 30 000 à 40 000 visites de commerces sur Paris et Ile-de-France fin 2013.
Pour l'instant 16 800 commerces visités et 9100 vues indoor disponibles.

"Nous surfons sur les services de proximité et sur le fait de consommer mieux. Ce sont des enjeux majeurs dans notre société aujourd'hui. C'est pour cela que nous déployons notre offre web-to-store, et que nous allons développer progressivement des services 2.0, et notamment sur mobiles. Nous sommes en pourparlers avec des enseignes de la grande distribution. Et dès octobre, nous mettrons à disposition un e-catalogue rassemblant toutes les données actualisées de l'ensemble des catalogues de grande consommation et des "drive". Nous avons pour objectif de réaliser à termes 80% de notre chiffre d'affaires grâce à notre activité "web-to-store"", confie Pascal Thomas, PDG de Mappy.

Mappy peut compter sur le soutien du gouvernement. Fleur Pellerin, ministre déléguée auprès du ministre du Redressement Productif, chargées des petites et moyennes entreprises, de l'innovation et de l'économie numérique, a en effet fait le déplacement le 12 juillet dernier dans les nouveaux locaux de Mappy, à Issy-les-Moulineaux, aux côtés de Jean-Pierre Remy, p-dg de Solocal Group (dont Mappy est l'une des 17 marques).

Convaincue par le dynamisme de la start-up, la ministre a déclaré à cette occasion : "Mappy, c'est un peu la " boussole numérique " des Français. Cela fait plus de 25 ans que Mappy accompagne les Français sur la route des vacances et au quotidien. C'est donc à la fois un acteur pionnier du secteur, mais aussi une entreprise fortement innovante qui n'a pas pris une ride, et qui rivalise aujourd'hui avec les plus grands acteurs américains du secteur de la cartographie sur internet et des services géolocalisés."

Emilie Kovacs

Emilie Kovacs

Journaliste, réseaux sociaux et international

Je suis responsable des rubriques marketing digital, médias sociaux, data, caritatif et international.Titulaire de la carte de presse depuis [...]...

Voir la fiche