Recherche

Lumata se veut spécialiste du marketing mobile

Publié par le - mis à jour à

Fruit de l'alliance entre Francisco Partners et Buongiorno, la nouvelle société intègre les divisions B2B existantes du groupe Buongiorno, et se donne les moyens d'une croissance très forte dans les années à venir.

  • Imprimer

Le fonds d’investissements Francisco Partners et Buongiorno, leader mondial du marché des contenus payants sur mobile, annoncent la création de Lumata
Cette nouvelle société, dédiée au marché des entreprises dans le secteur du marketing mobile, combine toutes les offres de services de Buongiorno destinées aux opérateurs, marques et constructeurs.
Profitant de la capacité d’investissement de Francisco Partners, la nouvelle entité se dit parfaitement positionnée pour répondre à l’explosion des besoins de ses clients partout dans le monde. 

Avec l’appui de Francisco Partners et de Buongiorno, Lumata a mis en place un plan d’investissement ambitieux pour développer sa gamme d’outils et de services et permettre à ses clients de découvrir et d’exploiter de nouveaux moyens d’interagir avec les consommateurs. Basée à Londres, Lumata compte quinze bureaux et emploie 500 salariés dans le monde.

C'est  l’un des dirigeants de Clearwire, également ancien CEO de Match.com, Thomas Enraght-Moony qui prend la tête de Lumata.

Avec environ 7 milliards de dollars de capital levé à ce jour, Francisco Partners est un grand fonds d’investissements spécialisé dans le domaine des nouvelles technologies.

Buongiorno est connue dans l'univers du mobile au niveau mondial pour le développement et la gestion d’applications et de contenus payants. En 2011, Buongiorno a repris Dada.net. Aujourd’hui Buongiorno se concentre exclusivement sur la fourniture aux consommateurs de la meilleure expérience mobile.

Alitalia bascule en ligne avec Buongiorno

Alitalia bascule en ligne avec Buongiorno

Alitalia bascule en ligne avec Buongiorno

La compagnie aérienne prend le virage du on line. La prudence est de mise, mais la pertinence d'Internet n'est plus à prouver.