Recherche

"Les Français sont moins méfiants face au mobile"

Publié par le

Georges Nahon, directeur général d'Orange Labs (45 personnes à San Fransisco) analyse le comportement des mobinautes français.

  • Imprimer

Comment expliquez-vous qu’aussi peu d’entreprises françaises (12 %) possèdent un site mobile ?
Deux phénomènes sont à prendre en compte : soit les entreprises choisissent de développer un site mobile adapté à tous types de téléphones, soit elles créent des applications.
La tendance est au développement des applis et ce pour plusieurs raisons. Les Français sont de plus en plus friands de smartphones, et ces derniers permettent une interaction et une rapidité de communication inégalée.
Grâce aux applis, les marques sont donc en interaction permanente avec leur communauté. Elles touchent le consommateur à n’importe quel moment de la journée tout en exploitant les ressorts de l’interactivité et de la géolocalisation.

Concernant les usages mobiles des consommateurs, la France tend-elle à rattraper les États-Unis ?
Oui. L’évolution des mentalités y est pour beaucoup.
Les Français sont moins méfiants face au mobile et l’utilisent de plus en plus en magasin pour consulter des offres promotionnelles, ou pour régler des achats.
Une tendance renforcée par l’arrivée des “digitals natives”. Nés en plein boom d’Internet et du mobile, ces jeunes sont beaucoup plus à l’aise que leurs aînés avec les nouvelles technologies.
En outre, le marché français dispose d’un meilleur suivi des avancées aux États-Unis. Les échanges avec les États-Unis s’intensifient dans la Silicon Valley.

Outre la vente, que visent les entreprises françaises via leur stratégie mobile ?
Les annonceurs voient dans le mobile une nouvelle opportunité pour communiquer avec leurs clients et prospects.
Le téléphone portable devient un instrument intime. De plus en plus sophistiqué, il permet de recueillir des données de qualités pour les marques.