MENU
Recherche

Get+ ou comment identifier les visiteurs anonymes BtoB d'un site internet

Publié par le | Mis à jour le
Get+ ou comment identifier les visiteurs anonymes BtoB d'un site internet

En croisant notamment les adresses IP avec des bases de données publiques, cette solution d'analyse de connexion internet fournit les coordonnées des sociétés (noms des dirigeants, e-mails et numéros de téléphone), dont sont issus les internautes qui viennent surfer sur un site.

  • Imprimer

Comment capter de la donnée client sans que ce même client ne remplisse jamais de questionnaire en ligne? Ou comment pour une entreprise opérant sur un segment B2B, peut-elle identifier les internautes qui viennent surfer anonymement sur son site, et transformer ces curieux en clients?

Aujourd'hui de nombreux logiciels analytics existent qui permettent d'identifier l'adresse IP d'une connexion Internet c'est-à-dire l'identifiant unique de chaque ordinateur. Parmi eux Get+, une solution d'analyse de connexions.

A ceci près que Get+ va plus loin que beaucoup d'autres acteurs du marché en croisant l'adresse IP recueillie (à l'aide d'un code de tracking apposé sur un site web) avec des bases de données publiques (RIPE en Europe, ARIN aux Etats-Unis) qui permettent de savoir si une connexion à un site Internet provient d'un particulier ou d'un professionnel (une entreprise).

En effet, "pour un particulier l'adresse IP peut être soit fixe, soit dynamique ou variable", explique Philippe Guihéneuc, Directeur Marketing et Fidélisation chez Getplus. "En revanche, pour une entreprise cette adresse IP est attribuée de façon fixe et définitive par le fournisseur d'accès (FAI) qui doit par ailleurs rendre cette information publique."

Partant de là, "nous allons dresser une liste de sociétés, en écartant celles qui ne sont pas pertinentes pour notre client", poursuit Philippe Guihéneuc. Place ensuite à l'analyse du parcours de la visite du site Internet de l'entreprise cliente et abonnée au service Get+, pour déduire de potentiels profils de décideurs et de contacts.

Prochaine étape, Get+ se tourne vers des brokers ou des propriétaires de bases de données B2B pour faire remonter des informations de contacts très ciblées (nom de l'entreprise, noms des décideurs de cette entreprise, coordonnées postales, téléphoniques, adresses e-mail...).

Taux d'ouverture et taux de clic

Par exemple, "munis de ces informations, si nous constatons que le directeur financier (DAF) d'une société est venu visiter une page consacrée à un logiciel financier sur un site Internet, nous allons lui envoyer des messages, des contenus (au nom du client) qui vont peu à peu augmenter son intérêt. Et peut-être de simple curieux, le transformer en client", explique Philippe Guihéneuc. Résultat, un taux d'ouverture et de clic de 10% à 15% contre 5% à 6% pour une campagne B2B classique.

Get+ compte parmi ses clients Orange, Bouygues Telecom, SFR, l'AFNOR, ou BNP Paris Real Estate. Certaines entreprises comme Kiloutou, sont plutôt dans une démarche très analytique, détaille Philippe Guiheneuc.

Depuis un an Get+ fournit au spécialiste de la location de matériels de bricolage, jardinage, nettoyage, chantiers et travaux publics, des indicateurs sur le type d'entreprise et le type de pages visitées en relation avec telle ou telle campagne d'acquisition de trafic.

"Kiloutou travaille ainsi à améliorer les contenus de ses pages pour faire en sorte que les entonnoirs de conversion soient de meilleure qualité", poursuit le Directeur Marketing et Fidélisation de Get+.

A noter, la CNIL approuve ces techniques de tracking à partir du moment où l'internaute a exprimé son accord pour participer à des mesures d'audience. Tout internaute qui se connecte aux sites de Get+ ou de Kiloutou à partir d'un poste d'entreprise verra donc s'afficher le message suivant: "En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies qui permettront notamment de vous offrir contenus, services, et publicités liées à vos centres d'intérêt."