MENU
Recherche

Réussir une campagne de fidélisation par e-mail

Publié par le | Mis à jour le
Réussir une campagne de fidélisation par e-mail

L'e-mailing de fidélisation s'impose comme un outil efficace à condition de respecter les règles de l'art et de faire appel aux technologies qui renforcent sa pertinence.

Il permet d’établir et de garder le contact avec les clients. Mais l’e-mail de fidélisation ne fonctionne que si l’entreprise ou la marque leur adresse des informations pertinentes (offre promotionnelle, proposition de montée en gamme, newsletter) qu’ils acceptent de recevoir. De fait, le consentement de l’internaute, l’opt-in, est la règle obligatoire.

Les professionnels recommandent même d’exiger un double opt-in, c’est-à-dire la confirmation de l’acceptation. Il est facile de l’obtenir lors de l’inscription du client au programme de fidélisation, puisque sa démarche est volontaire. Les campagnes d’e-mailing permettent ensuite d’animer le programme. Elles tirent dans le mille lorsque les marketeurs appliquent les bonnes pratiques.

1. Assainir la base de données

Les données des clients représentent le carburant des campagnes d’e-mailing. Les programmes de fidélisation aident à collecter, enrichir et qualifier les données au fil du temps. Si le client n’a pas transmis son adresse e-mail au moment de son inscription, il est possible de la récupérer à l’occasion de sa participation à un jeu-concours, lors d’une animation en magasin ou par une campagne de téléprospection. Un autre moyen consiste à croiser une base de données renseignée en adresses postales avec des fichiers d’adresses e-mails opt-in contenant également les adresses postales pour récolter les e-mails manquants (technique de l’e-mail appending).

Une fois collectées, les données doivent être mises à jour régulièrement. Les "contacts" évoluent, certains changent de nom, d’autres de messagerie. Il existe des outils de traitement