Recherche

Coupons sur mobile : C-wallet séduit le Japon

Publié par le | Mis à jour le
Coupons sur mobile : C-wallet séduit le Japon

Les premiers résultats de l'application de couponing C-wallet au Japon sont plus qu'encourageants. L'occasion de revenir sur cet efficace levier marketing, et sur son prochain développement : l'historique d'achats.

  • Imprimer

C-wallet, l'application de couponing, démarre en fanfare au Japon. Lancée cet été par l'équipe française de Catalina, elle a séduit une enseigne de poids, Aeon, qui pèse plus de 20% du marché, et près de 80 marques japonaises et internationales.

Après son lancement dans l'Hexagone il y a un peu plus d'un an (lire ici l'article que nous lui avions consacré), C-wallet est partie à la conquête d'un consommateur connu pour son intransigeance sur la qualité.

"Notre premier challenge a été de nous adapter au niveau très élevé d'exigence de la clientèle japonaise, explique William Faivre, p-dg de Catalina Marketing France. Elle n'accepte pas les plus légers aléas de fonctionnement, comme les mises à jour qui peuvent interrompre le service par exemple. Il doit toujours être fluide".

Un ciblage encore plus précis

Depuis sa mise sur le marché en France en avril 2013, C-wallet s'est développée grâce à sa grande simplicité d'utilisation : couplée à un programme de fidélité, l'application permet au consommateur qui l'a téléchargée gratuitement de sélectionner ses réductions puis de les faire valoir en caisse sur simple présentation de sa carte de fidélité. Le montant de la réduction est alors directement viré sur le compte bancaire du client. (Sans intégration à un programme de fidélité, C-wallet fonctionne comme les autres applications de couponing, avec la saisie d'un code au moment du passage en caisse).

"L'achat d'un produit de grande consommation suscite rarement une grande émotion, s'amuse William Faivre. Pour influencer ces achats, nous avons donc tablé sur la simplicité d'usage de notre application, mais aussi sur la variété des offres de réduction, et enfin sur la pertinence de ces offres".

Depuis le premier trimestre 2014, la présentation des offres de réduction intègre la navigation de chaque utilisateur. La nouveauté qui viendra encore renforcer la pertinence des offres début 2015 : la prise en compte de l'historique d'achat. "Par exemple, si vous achetez de la nourriture pour chat, précise William Faivre, les produits pour chat remonteront en haut des offres, juste après les nouveautés. On joue donc à la fois sur le placement et sur la nature des offres de réduction".


Pokémon vs Yo-Kai: qui gagne le match?

Pokémon vs Yo-Kai: qui gagne le match?

Pokémon vs Yo-Kai: qui gagne le match?

Et si un jeu venait à détrôner Pokémon ? C'est l'objectif en tout cas de Yo-Kai, cette licence qui, comme le petit monstre jaune, mêle jeu vidéo, [...]

Les 10 idées marketing de la semaine (8-12 fév.)

Les 10 idées marketing de la semaine (8-12 fév.)

Les 10 idées marketing de la semaine (8-12 fév.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: Oreo ouvre une caverne à biscuits, 8 fonctionnalités [...]

[Tribune] Comment rater son développement au Japon

[Tribune] Comment rater son développement au Japon

[Tribune] Comment rater son développement au Japon

Troisième économie mondiale, le Japon conserve un énorme potentiel pour beaucoup de marques internationales. Reste que ce marché a la réputation [...]

[Retailoscope] Nescafé dévoile ses flagships en Asie

[Retailoscope] Nescafé dévoile ses flagships en Asie

[Retailoscope] Nescafé dévoile ses flagships en Asie

Suite à la refonte de l'identité globale de Nescafé en 2011, CBA Retail a développé le concept de community store pour la marque. L'idée : proposer [...]

Japon: le client au pays du commerce agile

Japon: le client au pays du commerce agile

Japon: le client au pays du commerce agile

Adeptes du m-commerce, les Japonais effectuent plusieurs fois par semaine des achats smartphone en main, même en magasin. Une tendance exploitée [...]