Recherche

Backelite et Prosodie créent des passerelles

Publié par le | Mis à jour le
Backelite et Prosodie créent des passerelles

Pour le directeur de la communication de Prosodie, Laurent Marcelis, le rachat de l'intégralité du capital de Backelite constitue un virage stratégique.

  • Imprimer

Qu’est-ce qui vous a décidé à racheter Backelite ?
Depuis plusieurs mois déjà, nous réfléchissions aux enjeux du multicanal chez Prosodie. Jusqu’à présent, nous étions positionnés sur le vocal, sur le Web et de manière historique dans le domaine de la mobilité, plus particulièrement sur les outils de la relation client (push de SMS). Aussi, nous étions conscients de la nécessité stratégique de disposer d’une expertise dans le monde des solutions web mobiles.
Ensuite, les compétences, la notoriété et, bien sûr, le portefeuille clients de Backelite l’ont désigné comme une cible parfaite qui nous permettrait d’atteindre nos objectifs. En outre, nous n’avons pu que constater l’adéquation entre les ADN de Prosodie et Backelite. Les fondations, les enjeux et les perspectives des deux entités sont assez identiques.

De son côté, comment Backelite a envisagé ce nouveau tournant ?
Le capital de Backelite était détenu à la fois par des fonds et par les fondateurs. Les premiers souhaitaient se désengager. De fait, la société étudiait toutes les propositions.
À ce moment-là, Prosodie a été à l’écoute des attentes de l’agence. Backelite se savait une référence incontournable, l’accélération de son développement ne pouvait alors que passer par l’international. Prosodie, présent à l’étranger, avait les moyens de l’aider à étendre son rayonnement géographique. De plus, le soutien pouvait aussi prendre la forme de moyens financiers et de ressources humaines.

Quels sont vos projets aujourd'hui ?
Faire fonctionner les synergies commerciales ! Les métiers de Backelite et de Prosodie sont similaires et distincts. Ouvrir les portefeuilles clients constitue donc une étape majeure.
Ensuite, nous souhaitons concevoir avec nos savoir-faire respectifs des solutions communes et innovantes. Le mobile va être un des éléments fondateurs de la relation client du futur et nous avons tous les ingrédients pour accompagner cette tendance.
Quelles que soient la nature des messages et la forme des messages (voix, données, contenus éditoriaux, images…), les terminaux mobiles doivent pouvoir les gérer. Le multimodal fait figure d’enjeu. Il devrait conduire à une gestion de l’ensemble du processus de la relation client, de l’acquisition à la fidélisation en passant par l’achat.

En termes d’organisation, les choses vont-elles changer pour Backelite ?
Pas du tout. Backelite reste une entité en tant que tel. D’ailleurs, géographiquement il n’y aura aucun changement pour les collaborateurs. Même l’activité va rester sensiblement identique.
Toutefois, il faut s’attacher à créer des passerelles entre Backelite et Prosodie au niveau commercial et au niveau technique. Nous serons ainsi meilleurs sur les projets clients.
Et puis, Prosodie peut compter, depuis juillet, sur Capgemini présent dans 40 pays. Backelite bénéficiera aussi de ce rayonnement.

Backelite tombe dans l'escarcelle de Prosodie

Backelite tombe dans l'escarcelle de Prosodie

 Backelite tombe dans l'escarcelle de Prosodie  Backelite tombe dans l'escarcelle de Prosodie

La filiale du groupe Capgemini reprend la totalité du capital de Backelite, agence spécialisée dans le développement d'applications internet [...]

Pivotal résilie son contrat avec Prosodie

Pivotal résilie son contrat avec Prosodie

Pivotal résilie son contrat avec Prosodie

Pivotal, filiale de l'éditeur chinois CDC Software, dévoile une nouvelle offre ASP sans son partenaire hébergeur.