Recherche

Acxiom digitalise sa connaissance off line

Publié par le - mis à jour à
Fatima Aliane, responsable datamining d'Acxiom
Fatima Aliane, responsable datamining d'Acxiom

Fatima Aliane, responsable datamining d'Acxiom, présente la toute nouvelle offre Infobase E-mail B to C, 36 millions d'adresses e-mails qualifiées à 100% en adresse postale. Plus largement, le spécialiste de la connaissance client et du ciblage marketing va renforcer son offre digitale.

  • Imprimer

Nouveau logo, nouveau site. Ce nouveau branding marque l'orientation résolument digitale d'Acxiom. En France, l'entreprise américaine a lancé Infobase E-mail B to C, 36 millions d'adresses e-mails qualifiées à 100% en adresse postale. " Acxiom digitalise la connaissance off-line ", explique Fatima Aliane, responsable datamining. En effet, les e-mails sont segmentés à partir du profil PersonicX d'Acxiom issu de l'adresse postale. Cela donne aux annonceurs une vision 360° des consommateurs. Ils peuvent ainsi mieux cibler les prospects en fonction de leur profil socio-démographique et comportemental.

Infobase E-mail B to C comporte également des données de géolocalisation qui permettent aux enseignes de faire des campagnes d'e-mailing ciblées sur leurs zones de chalandise. " Notre base intéresse, en particulier, le retail et la grande consommation pour faire du marketing local, précise Fatima Aliane. Ces deux secteurs communiquent peu aujourd'hui par e-mail car ils ne disposaient pas jusqu'ici d'adresses e-mails reliées à l'adresse postale ". Les e-mailing peuvent aussi comporter une personnalisation des messages comme le point de vente le plus proche.

La segmentation PersonicX d'Acxiom agrège les données issues de sa Grande Enquête sur la Consommation des foyers menée chaque année : 600 variables de consommation et de comportement qui portent sur 200 catégories de produits, les marques consommées, les enseignes fréquentées, les loisirs et le mode de vie, les médias et hors médias... L'entreprise spécialisée dans la connaissance client et le ciblage marketing, collecte ainsi des données sur 1 million de foyers français par an. Cela permet à Acxiom de dégager des tendances de comportements de consommation comme le dernier en date sur la multibancarisation qui établit un profil des 43% de foyers français qui sont clients de plusieurs banques...

" Avec la mode du big data, il y a deux tendances : ceux qui sont boulimiques et qui collectent tout sans savoir quoi en faire, et ceux qui utilisent, comme Acxiom, les bonnes vieilles méthodes de test & learn, explique Fatima Aliane. Le risque avec le big data est de tomber dans les mêmes travers qu'avec l'e-mail. Les annonceurs ont tout misé sur ce canal parce que ce n'était pas cher. Ils l'ont utilisé pour faire du mass marketing alors que c'est, par nature, un canal de marketing direct. Du coup, les marques sont déçues par le ROI... " La particularité d'Acxiom est de disposer d'une vision globale de la donnée et de pouvoir accompagner ses clients de A à Z comme dans le cas de Naturactive : identification des cibles, collecte des leads, animation de la base prospects et analyse des résultats pour optimiser les campagnes marketing.

Aux Etats-Unis, Facebook vient de passer un partenariat avec Acxiom pour bénéficier de sa connaissance consommateur. Le réseau social va, ainsi, permettre aux annonceurs potentiels de mieux cibler leurs publicités. " Nous entrons dans l'ère du display ciblé qui va permettre de rationaliser les dépenses sur ce média ", explique Fatima Aliane. En effet, le développement des Ad Exchanges et des Data Exchanges permet une application des techniques de ciblage du marketing direct au display. Ainsi, Acxiom va continuer à mettre toute sa connaissance off line sur le canal on line pour lancer prochainement, en France, son offre digitale...