Recherche

Naissance d'un géant franco-français du big data

Publié par le - mis à jour à
Atos a lancé une offre amicale d'achat sur Bull, espérant ainsi créer un géant français des Big Data.
Atos a lancé une offre amicale d'achat sur Bull, espérant ainsi créer un géant français des Big Data.

Quand une SSII spécialisée dans le cloud et les données se rapproche d'une référence absolue de l'informatique d'entreprise et de la sécurité, vous assistez à la naissance d'un géant du big data.

  • Imprimer

Qui a dit que la France n'était pas toujours à la hauteur des ambitions de notre univers high tech ? La société Atos, acteur international des services informatiques affichant un chiffre d'affaires annuel de 8,6 milliards d'euros et totalisant 76 300 collaborateurs dans 52 pays a déposé le lundi 26 mai une offre d'achat amicale valable jusqu'au 27 juin sur Bull. Si vous pensiez que Bull était à reléguer au rang des bons souvenirs, sachez que le dernier fabricant français d'ordinateurs revendiquait encore en 2013 un chiffre d'affaire de 1,3 milliards d'euros et qu'il emploie 9200 personnes dans le monde. Atos souhaite aujourd'hui mettre la main sur Bull pour profiter de ses compétences en matière de cyber-sécurité et de traitement des masses de données. Atos propose un rachat à hauteur de 4,90 euros par action Bull, avec une prime d'environ 30 % sur le cours de l'action moyen enregistré sur les trois derniers mois, ce qui valorise l'ensemble de la société à 620 millions d'euros. 80 millions d'euros d'économies seront dégagées par la réduction des doublons d'ici 2 ans mais les deux parties se sont engagées à ne pas sacrifier d'emplois. La nouvelle entité qui a va ainsi voir le jour réunira pas moins de 2.000 ingénieurs spécialisés dans la sécurité informatique. De quoi permettre à Atos de développer considérablement et de manière totalement sécurisée son offre dans le domaine des Big Data et du Cloud computing. Il aura fallu près d'une année de travail pour arriver à ce rapprochement des deux entreprises, mais les perspectives sont prometteuses... On estime ainsi chez Atos que la croissance de la nouvelle entité devrait se faire à deux chiffres.