Recherche

Bull se positionne sur les objets connectés et le big data

Publié par le - mis à jour à
Bull se positionne sur les objets connectés et le big data

Bull vient d'annoncer des accords stratégiques dans le domaine des objets connectés et du big data.

  • Imprimer

Bull vient de sceller un accord avec CustomerMatrix afin d'intégrer une application cognitive au sein de son offre Big Data Analytics. Cette solution est conçue pour permettre à ses utilisateurs de disposer d'informations contextuelles, sur le terrain, aidant à la prise de décision. Customermatrix, extraie et à valorise les données existantes, et mesure les investissements requis dans les systèmes d'information, afin de démontrer un ROI direct sous plusieurs formes : augmentation des ventes, fidélisation de la clientèle, réactivité des équipes sur le terrain. Basée sur des technologies Open Source de Big Data Solr et Hadoop, CustomerMatrix vient enrichir l'offre Big Data de Bull. Dans le même temps, Bull annonçait un autre partenariat très révélateur des ambitions de l'entreprise puisqu'il repose sur un rapprochement avec Axiros dans le domaine des systèmes Machine-to-Machine (M2M) et Internet des objets (IoT). Bull ne cache rien de ses intentions de devenir un acteur majeur dans ce secteur sur lequel il va pouvoir capitaliser sur son expertise unique en Cloud (dont son offre d'hébergement de données de santé), en Big Data et en Sécurité.

Un géant en devenir ?

L'actualité du groupe informatique est particulièrement riche depuis le début de l'été. En effet, au-delà de ces deux partenariats - significatifs des intentions de Bull de compter parmi les grands leaders des Big Data -, il faut rappeler qu'à la fin du mois de mai, la société Atos, acteur international des services informatiques affichant un chiffre d'affaires annuel de 8,6 milliards d'euros et totalisant 76 300 collaborateurs dans 52 pays avait déposé une offre d'achat amicale sur Bull. Cette OPA qui devait être clôturée au 27 juin a finalement été prolongée jusqu'au 31 juillet. 2014 sera donc l'année du grand retour de Bull sur l'avant-scène internationale.