Recherche

E-mailing : à la (re)conquête de vos clients

Publié par le - mis à jour à
Optimisez l'efficacité de vos emails de reconquête en vous appuyant sur les résultats d'une étude de Return Path.
Optimisez l'efficacité de vos emails de reconquête en vous appuyant sur les résultats d'une étude de Return Path.

Return Path a publié une étude riche d'enseignements en vue de définir la meilleure stratégie pour concevoir et organiser vos campagnes d'e-mails de reconquête. Message, rythme d'envoi, conception de l'objet, sachez régler cette mécanique de précision.

  • Imprimer

Conquérir de nouveaux clients par le biais de campagnes d'emailing, vous savez faire ? Parfait ! Mais comment vous situez-vous lorsqu'il s'agit de reconquérir ces mêmes clients qui, après vous avoir accordé leur confiance, ne reviennent plus consommer chez vous ? Si l'on s'en réfère à l'étude que vient de publier Return Path (spécialiste de l'Email Intelligence et de la veille appliquée à la messagerie électronique), il apparaît que 20% des annonceurs se sont adressés à des abonnés inactifs. Mais qu'entend-on par client inactif ? Selon Return Path, " ce concept reste propre à chaque annonceur, et d'une manière générale, la plupart des opérateurs de messagerie considèrent une adresse comme inactive si son propriétaire ne s'est pas connecté depuis 12 mois ". Cette étude, qui a porté sur 300 millions d'emails envoyés à 100 millions de consommateurs par des marques figurant dans le dernier Top 500 Guide d'Internet Retailer, qui répertorie les 500 plus grands sites marchands, révèle par ailleurs que les emails de reconquête proposant des remises exprimées sous forme de montant dans l'objet ont rencontré deux fois plus de succès que les messages dans lesquels les remises étaient exprimées en pourcentage.

Ne pas hésiter à renoncer...

Parmi les conclusions les plus intéressantes de cette étude, il faudra retenir cette recommandation stratégique : l'approche la plus judicieuse consisterait à envoyer plusieurs emails de reconquête et de laisser au moins deux mois aux destinataires pour interagir avec la marque, avant de les supprimer définitivement. Pour consulter l'ensemble des résultats de l'étude, connectez-vous sur le site de Return Path.