Recherche

Droit à l'oubli : ce que les internautes demandent

Publié par le | Mis à jour le
Droit à l'oubli : ce que les internautes demandent

Forget.me reçoit 250 demandes de droit à l'oubli par jour depuis son ouverture fin juin dernier... L'atteinte à la vie privée et à la réputation représente plus de 50% des demandes de suppression de liens Google.

  • Imprimer

Depuis son lancement le 24 juin, Forget.me a reçu la visite de plus de 43 000 internautes de 183 pays différents. 13 000 personnes se sont inscrite set ont envoyé un total de 1 106 demandes de droit à l'oubli pour un total de 5 218 liens Google à supprimer (voir plus loin les tableaux résumant les premiers enseignements).

Cet outil lancé par RéputationVip permet d' aider les internautes à mieux répondre au formulaire de droit à l'oubli de Google. " L'engouement autour du lancement de Forget.me montre que le sujet du droit à l'oubli Internet dépasse les frontières européennes avec un intérêt tout particulier aux Etats-Unis malgré une législation qui ne les concerne pas encore. En analysant la nature des demandes, on voit que celles-ci concernent des problématiques qui peuvent toucher chacun de nous à un moment de sa vie " précise Bertrand Girin, Président de Reputation VIP dans un communiqué.

L'atteinte à la vie privée et à la réputation représentent près de 50% des demandes de suppression de liens Google. Les procédures pénales représentent seulement 5% des demandes. Les demandes les plus fréquentes concernent la divulgation des adresses personnelles, les avis négatifs et les accidents de parcours professionnels comme les licenciements.

  • Voir aussi la fiche de la CNIL expliquant la décision de la Cour Européenne de Justice sur ce thème du droit à l'oubli


Les résultats en tableaux synthétiques










AMELLE NEBIA

AMELLE NEBIA

Chef de Rubrique

Chef de rubrique Marketing Magazine et emarketing.fr. En veille sur le retail, la consommation, le marketing produit food, les formations supérieures [...]...

Voir la fiche