Recherche

Quand SAP démontre dans un big camion l'usage de la data massive

Publié par le - mis à jour à
Quand SAP démontre dans un big camion l'usage de la data massive

C'est à l'occasion de son Big Data Tour que SAP dévoile ses plus belles réalisations dans un big camion rempli de data.

  • Imprimer

" Notre objectif est de légitimer SAP autour du Big DATA. Le Big DATA, c'est avant tout un problème de métier. La transformation digitale, ce sont les métiers qui les subissent. Montrer ce que nous sommes capables de faire est notre objectif avec cette tournée européenne. Nous voulons montrer à nos clients nos technologies et leurs usages. " À écouter Marc Genevoix, le Chief Operating Officer de SAP, nombre d'entreprises auraient du mal à voir concrètement ce que la gestion de la donnée massive peut leur apporter comme valeur. Pour y arriver, SAP a décidé d'aller à la rencontre de ses clients à l'occasion d'un road show européen en leur apportant, au pied de leurs bureaux, différents cas concrets d'applications. Marc Genevoix précise que le souci actuel tient au fait que " l'on passe d'un monde dirigé par des processus à un monde dirigé par de la donnée. " Vulgariser la Big DATA avec des applications concrètes est donc l'objectif de cette tournée européenne.

Des démos à toucher du doigt et des " pieds bavards "

Et il est vrai que SAP a, pour cette démonstration, mis les petits plats dans les grands, en empruntant un camion comparable à ceux qu'utilisent les grands de la F1. C'est donc dans un camion en version XXL que nous avons eu l'occasion de toucher du doigt (toutes les démonstrations s'opérant soit depuis des écrans tactiles, soit depuis des tablettes) quelques unes des plus belles réalisations actuelles de SAP exploitant de la donnée massive. L'une de ces réalisations est d'actualité puisqu'il s'agit d'analyser les flux vidéo du dernier match de l'équipe d'Allemagne lors de la coupe du monde de football. D'autres projets seraient à l'étude pour améliorer la collecte de la donnée sur un match en utilisant des capteurs associés à la semelle des chaussures de nos sportifs, car " le pied " serait " très bavard " nous dit-on.

Des applications plus que pratiques

Didier Mamma, vice-président Big Data sales EMEA, veut que ce tour serve à démontrer que l'on sait dorénavant " simplifier l'utilisation de l'information pour être plus en phase avec la gestion du temps réel ". Ainsi, la gestion d'une flotte de véhicules connectés sert aussi bien à opérer de la maintenance préventive qu'à limiter, par exemple, les coûts liés à l'assurance des véhicules grâce à l'usage du principe d'un " pay as you drive ". Cette " plateforme machine to machine " aurait également pour elle, outre de proposer un tableau de bord temps réel de l'état des véhicules, d'avoir la capacité d'alerter automatiquement un véhicule proche d'un autre lors d'une panne par exemple.

L'usage de la Big Data est illustré également par l'industrialisation prochaine de distributeurs intelligents, où l'offre proposée est personnalisée pour prendre en compte aussi bien les goûts du client que des éléments comme la température extérieure ou l'heure de la consommation.

Bien d'autres domaines d'applications sont présentés dans ce camion, comme par exemple l'utilisation du prédictif pour opérer des opérations de maintenance sur une flotte d'avions, ou encore l'analyse des déplacements des chariots (grâce à des puces embarquées) dans un hypermarché, pour étudier le réagencement d'une partie du magasin en fonction des parcours des clients. Plus ambitieuse encore, la démonstration faite d'un stade connectée pour gérer aussi bien des personnes mal placées (par exemple, situées au beau milieu des supporters de l'équipe adverse) ou pour répondre en temps réel à des commentaires portant sur une prestation de faible niveau. Maintenance d'éoliennes, détections de fraudes potentielles en temps réel, précision, grâce à l'usage de la réalité augmentée, de la disponibilité d'une pièce détachée au sein d'un stock... Les exemples sont aussi variés que pragmatiques. Et SAP démontre au passage la capacité de traitement et de visualisation en 2D/3D en temps réel de l'ensemble des outils qu'ils proposent.


De la démo à l'expérimentation

L'objectif, au sortir du camion affrété par SAP, est donc bien, comme l'ambitionne Didier Mamma, d'aider " des gens qui n'arrivent pas à partir d'une page blanche pour apporter de nouveaux services à leurs clients ". Et quoi de mieux, pour repartir avec des idées, que des cas concrets appropriables ? Didier Mamma précise qu'il faudra, quoi qu'il arrive, " une courbe d'expérience et d'apprentissage pour réussir à créer de la valeur à partir des données collectées ". Mais en tous les cas, voici en images de quoi inspirer.