"En marketing, il faut utiliser les deux hémisphères du cerveau", Mats Carduner, p-dg de 55

Publié le par

Mats Carduner, fondateur de Fifty-five (55), prêche pour une prise de décision fondée sur l'observation chiffrée, mais explique que la vérité des chiffres doit être tempérée par la pertinence de l'intelligence humaine. Une approche récompensée par l'Awards Technologie E-marketing.

Mats Carduner, 'il faut faire travailler les deux hémisphères'

© Fabrice Frossard

Mats Carduner, "il faut faire travailler les deux hémisphères"

Selon Georges-Edouard Dias , "les rapports livrés par 55 sont un accélérateur de la digitalisation des entreprises". Un compliment de la part du vice-président en charge de la digitalisation de l’Oréal, émis lors de la remise des Trophées du Forum E-marketing.
Plutôt que des tableaux de chiffres rébarbatifs sans analyse, la grande force de 55 est en effet de livrer des tableaux de bords aux indicateurs clairs pour les décideurs. "Notre objectif est de livrer des tableaux qui puissent être interprétés par tout un chacun dans l’entreprise, afin que la prise de décision puisse être la plus étayée possible", explique Mats Carduner, président de 55.

Un résultat visiblement atteint, mais après un travail de longue haleine. "Pour réaliser notre tableau de bord, nous avons dû surmonter de nombreux problèmes et au final, nous avons mis près d’un an pour parvenir à ce résultat. Ce qui est compliqué dans un dashboard, c’est de trier les données afin qu’elles soient lisibles. Cela exige beaucoup d’API, de connecteurs, de vérifications…", détaille Mats Carduner.
Une gageure visiblement en passe d’être surmontée et reconnue par les acteurs du secteur grâce à cet Awards E-marketing 2012 : "L’an passé, Criteo a reçu ce même trophée, et leur succéder est de bon augure. Pour nous c’est une reconnaissance de la profession, de ceux qui s’intéressent au digital et cela revêt une vraie valeur sur un versant marketing et commercial."

Une pluie de bonnes nouvelles pour 55

Une reconnaissance qui s’inscrit dans une réelle dynamique, pour cette agence qui a récemment reçu un prêt de 300 000 euro d’Oseo, après avoir obtenu le statut de jeune entreprise innovante (JEI). "Cela valide notre positionnement, à mi-chemin entre la technologie et le conseil. Avoir l’imprimatur d’Oseo est une vraie reconnaissance des efforts fournis, en plus d’être une aide à l’innovation. Le statut de JEI nous donne de l’air grâce à l’exonération de charges. L’année 2011 s’est bien finie, avec une clôture du CA multiplié par trois, un doublement des effectifs et du nombre de clients."

L’analytics n’est pas que pour l'e-commerce

Une série de bonnes nouvelles, qui va de pair avec une extension du portefeuille client au-delà de l'e-commerce, la première cible naturelle de 55. "Prendre des décisions en fonction de ce que l’on observe, assurer la conversion à partir l’analytics, cela s’adresse à tous les secteurs. Par exemple, nous avons désormais comme clients Vente-privée, Lacoste, MMA et Sofinco."
Pour Mats Carduner, un des Graal est de corréler et de réaliser le lien entre les canaux d’acquisition et ce qui se passe sur le site. "Celui qui trouvera les clés pour relier les deux, plan médias et objectif de conversion, sera assez proche de la vérité. De notre côté, nous tentons de penser le plan médias de manière centralisée, dédupliquée et d’en analyser tous les liens. Cette discipline pose des questions complexes et ouvre un vaste champ d’investigation."

Une pratique en plein essor, que 55 approche avec une double compétence technologique et de conseil. Pour Mats Carduner, les chiffres ne sont pas la seule vérité et ne sont pas LA vérité. La façon de les collecter, le plan de taggage, les objectifs business, entre autres, sont du ressort de l’humain et de l’intelligence mise dans le plan de déploiement en amont de la collecte, et l’interprétation en aval. "Dans notre discipline, il faut que les deux hémisphères du cerveau collaborent pour obtenir un résultat optimal."

À lire aussi
. 55, un nouveau spécialiste de l'analytics
. Un excellent portrait de Mats Carduner