MENU
Recherche
}

Quand Michel et Augustin dépassent la notion de Marketing

Publié par le - mis à jour à

Quand Michel et Augustin conjuguent le offline et le online à la perfection, ils vont au-delà de la simple notion de marketing. Il s'attache à un dénominateur commun à chacune de leurs actions... "les vivre"

  • Imprimer

Michel et Augustin, un vrai cas d'école

Michel et Augustin resteront encore pendant de nombreuses années, un véritable cas d'école en Marketing. Bien qu'ils ne soient pas (encore) une multinationale, ils ont une certaine force à faire valoir, et elle montre que chacun peut parvenir à donner du sens à ses actions.

Au delà de ce qu'ils entreprennent, il existe une soudure qui transpire au travers de la marque; un esprit d'équipe familiale transporté par le fun et le rapprochement avec sa communauté. Si on étudie encore leur exemplarité en marketing, il n'en demeure pas moins qu'ils en ont déjà dépassé le stade au sens propre du terme, c'est ce que nous allons analyser dans ce qui va suivre.

Quand Michel et Augustin jonglent entre offline et online

Quand beaucoup de marques misent tout sur le digital, il y en a d'autres qui naviguent entre offline et online pour offrir de la proximité à leur communauté et ainsi renforcer la notion d'engagement. Michel et Augustin est une de ces marques qui savent que le terrain est propice à l'engagement, bien que les médias sociaux touchent les masses, le terrain offre une complicité rarement atteinte sur le net.

Quand on peut associer les deux, on parvient à créer du lien intra-communautaire, ce qui manque à beaucoup de community managers pour parvenir à engager au delà de son clavier. Les discussions et les nombreux échanges au sein des médias sociaux, demandent régulièrement à ce qu'on s'implique avec ses fans. Il est nécessaire de fournir du contenu, d'offrir parfois des goodies, de proposer des jeux-concours et d'animer tout cela en modérant convenablement les commentaires suscités.

Néanmoins il y a une dimension encore trop peu explorée par les marques comme les petites et les moyennes entreprises; partir à la rencontre de sa communauté. C'est précisément sur ce point que Michel et Augustin fait la différence. Quand le offline devient une scène réelle pour des acteurs qui jouent le jeu, on explore une forme de communication qui devient le reflet d'un vécu interne.

Explications : Si Michel et Augustin avait du mal à embaucher en interne, voici ce que ça donnerait en mode offline :

Pas besoin d'en dire davantage ! Michel et Augustin ont compris depuis longtemps que la proximité, le offline et tout ce que ça implique comme retombées, a bien sa place en communication pour apporter un équilibre au digital.

On peut d'ailleurs entendre cette dame au sein de la vidéo qui dit "Les réseaux sociaux tuent l'humain !" Et si elle avait raison. Il y aurait donc bien un équilibre à atteindre pour ne pas cloisonner sa communication.

Le tout digital ne s'appliquera que dans certains cas comme le e-commerce par exemple, bien que là encore il soit possible de créer de belles choses. Mais la notion de terrain comme j'aime le dire, n'est ni plus ni moins qu'un retour aux fondamentaux de la communication. On reste dans un monde ou "plus rien" ne s'invente, mais plutôt où tout peut encore s'améliorer et revenir parfois aux principes élémentaires. Ici on ne fait que donner du sens à des actions, on accentue le relief sur le quotidien en le faisant vivre à l'extérieur.

Si on devait effacer le mot marketing pour ne laisser place qu'à un mot d'ordre en communication toute largeur confondue... il serait "vivre"

Explorons cette notion !

Quand Michel et Augustin partent à la conquête de Starbucks

Voici ce qui a été le début d'une nouvelle aventure pour Michel et Augustin... un certain vendredi quand le téléphone s'est mis à sonner :

 

On aurait pu se contenter ici de livrer via un service de messagerie rapide... euh ! ultra rapide. Mais à la place de la banalité, ce fut là une réelle occasion pour nos trublions de découvrir l'Amérique ! Ce n’était pas ça ? Non bien entendu !

Michel et Augustin ont réussi un des plus grands coups relayés sur les réseaux sociaux en l'espace d'à peine 48h. Mobiliser ainsi une communauté un week-end et faire vivre en live l'expérience à des milliers, voir des millions de fans, c'était pas forcément gagné d'avance... d'ailleurs ça a bien frôlé la défaite. Mais c'était sans compter sur le power de Charlotte et Hassan... et d'une communauté mobilisée pour l'évènement.

Voyons à présent pourquoi il est question de dépassement de la notion de marketing. Comme vous le savez, c'est un terme qui a été retourné maintes et maintes fois selon les angles d'approche de chacun, mais si on devait banaliser le marketing, on dirait qu'il est là pour vendre sans le montrer ouvertement !

Je vous invite à revivre l'aventure sur leur chaine Youtube : Michel et Augustin

Michel et Augustin sont allés au delà du marketing

Pour atteindre cette dimension, rien de plus simple ! il suffit donc de la vivre comme je le disais un peu plus haut. Peut-être plus facile à dire qu’à faire, mais si Michel et Augustin devaient bien donner une image offline s'approchant de la perception qu'on en a online, il fallait donc taper fort et miser sur le fun.

L'exemple pris avec "est-ce que quelqu'un connait quelqu'un qui cherche un job ?" montre bien cette dimension. Vous pouvez vivre cette situation de l'intérieur et ne pas trouver d'issue, simplement vous contentez de passer des annonces et d'attendre ! Ainsi pour donner du sens à un recrutement et afin qu'il ne vous coute pas des encarts et des prestations à n'en plus finir... et pour lesquels on ne vous assurera pas un suivi, il fallait mettre un pied dehors.

Anne-Claire dans la vidéo, partage implicitement le sentiment de frustration et la difficulté à trouver des personnes à embaucher. Déjà un point qui montre que les entreprises embauchent contrairement aux idées reçues... et ensuite une mise en scène originale, qui allait permettre une réelle viralité via les réseaux sociaux. Ces fameux réseaux sociaux ! Là où sans doute derrière un clavier et devant un compte Twitter, voir devant le post d'un blog relayant l'information, un des futurs salariés de Michel et Augustin allait se manifester.

Le terrain extérieur est un univers encore trop peu exploré par les marques. Michel et Augustin y ont  conquis leur communauté, l'ont construite, l'ont rencontré... et ont partagé avec elle des moments privilégiés où des internautes ont pu faire connaissance. Le online est un réel levier, un univers ou la viralité prend de l'ampleur et ou une maitrise des codes de communication restent indispensables. Michel et Augustin l'ont compris, et je pense que le meilleur reste à venir.

La simplicité reste un mot d'ordre

Etre soi-même ! un terme que l'on doit entendre quasiment tous les jours pour ne pas paraitre distant de sa personnalité. Je pense que beaucoup de gens ont eu des à priori sur certains de leurs abonnés, pensant qu'ils sont ainsi ou comme ça ! Pourtant la réalité ne tient qu'à une action : La rencontre.

Certains entretiennent le mythe, mais ça peut être à double tranchant, d'autres n'osent pas par timidité ou pour d'autres raisons. Ailleurs il est question de ne pas mélanger le offline et le online, et encore plus loin on ne sait comment communiquer. Tout ces cas se retrouvent bien souvent derrière le parfait paravent : Internet !

Etre soi-même ! ou plus pointu encore : comment faire rejoindre l'image perçue de l'image donnée. Pas d'autres moyens que de vivre sa passion, son job, son rôle, et avoir un réel sens de la culture d'entreprise. Ce dernier point est bien trop souvent occulté en digital et notamment par les jeunes profils. Toute entreprise à un besoin primaire, celui d'assurer sa pérennité et de progresser. Alors la simplicité c'est aussi ça, s'intéresser, s'impliquer, être curieux et comprendre les mécaniques jusqu’à les vivre au quotidien.

Chez Michel et Augustin je doute fort qu'ils soient des gens surhumains, ils ont certainement leurs problèmes, ils ont leurs hauts et leurs bas, leurs coups de gueule.... mais ils sont juste eux-mêmes quand vous les rencontrez !

Le point fort de la conclusion

Si deux personnes se retrouvaient après des années, en se remémorant le passé lors d'une nuit à la belle étoile... imaginez un seul instant que leurs paroles soient juste : On s'est rencontré grâce à Michel et Augustin"

Quand vous en arrivez-là ! il ne s'agit plus de parler de marketing, mais de le vivre jusqu'à ce qu'il reste dans un petit coin de notre esprit.

Crédit photo : SIPA Press

 

 

Laurent Bour

Laurent Bour

Social Media Manager, Wamigo

Social Media Manager chez Wamigo • Consultant Social Media • Rédacteur | Fondateur du Blog : Le Journal du CM @lejournalducm • Organisateur #CMDays ...

Voir la fiche