Recherche

Planet Sushi mise sur le plaisir

Publié par le - mis à jour à
Planet Sushi mise sur le plaisir

À l'occasion de sa première campagne publicitaire, Planet Sushi refait peau neuve. Un menu revu, un logo épuré, des affiches originales, de nouvelles créations, la marque tente de séduire par tous les moyens. Retour sur les origines de Planet Sushi.

  • Imprimer

"Prenez goût au plaisir !" C’est le nouveau claim de la chaîne de restauration Planet Sushi. Cette signature a été mise en avant par la première campagne publicitaire de la marque, signée par l’agence Hello Sunshine (Fred & Farid Group) et réalisée par le photographe-réalisateur hollandais Marcel Christ, en juin dernier.

Cette prise de parole traduit le repositionnement stratégique de la marque, fondée par Siben N’Ser en 1998. Depuis le début de l’année, celle-ci a rénové son offre, changé de logo, modernisé ses packagings et revisité son site web. Bref, un relooking total, qui donne un nouvel élan à cette enseigne pionnière bénéficiant d’implantations stratégiques au-delà des frontières (Ibiza, Miami, le Maroc, etc.) et réalise un panier moyen d’environ 15 euros. Avec un chiffre d’affaires 2011 de 50 millions d’euros, Planet Sushi prévoit l’ouverture de 35 nouveaux sites (Nantes, Nice, Marseille, Toulon, Le Havre, Toulouse, etc.).

Depuis 14 ans, Planet Sushi est en effet devenu un des acteurs incontournables du marché (avec Sushi Shop comme principal concurrent). En 2008, le lancement de son restaurant de 1500 m2 à Ibiza permet à la marque d’élargir sa clientèle et d’attirer les people qui ont fait ensuite sa renommée. "Des mannequins, des joueurs de football et des DJ internationaux, des célébrités comme Paris Hilton, Zinedine Zidane ou Cameron Diaz sont des clients réguliers du B-For à Ibiza et de nos restaurants en France et Miami. Nous nous sommes beaucoup appuyés sur ces icônes pour accélérer la notoriété de la marque depuis des années", explique Julien Leblond, qui dirige le service marketing, créé il y a tout juste 18 mois.

Une offre revue de fond en comble

Malgré tout, Planet Sushi a décidé de faire peau neuve. Depuis son premier restaurant, qui adoptait un code couleur blanc et rose, la marque a su se différencier par ses créations et ses innovations. Planet Sushi applique les mêmes recettes à son renouveau. Avant, le menu Planet Sushi ne proposait qu’une trentaine de produits, assez classiques. Désormais, 150 produits permanents sont mis à la disposition du consommateur.

Depuis un peu plus de deux mois, grâce à de nouveaux partenariats, Planet Sushi propose même à son menu des cheese cakes Oreo, Daim ou Côte d’Or. Des créations qui s’inscrivent dans la continuité de son désormais célèbre maki Nutella, réalisé en partenariat avec Ferrero, et qui a créé le buzz au Japon. "Nous avons conservé les six meilleurs menus et nous avons revisité toute notre offre. Au total, nous avons créé une trentaine de nouveaux produits. Nous avons adapté les recettes japonaises aux goûts des occidentaux, à la gastronomie française, en créant, par exemple, notre désormais célèbre maki foie gras, détaille Julien Leblond, directeur marketing. En renouvelant notre carte, nous cherchons en même temps à élargir notre clientèle."

Des concepts de distribution différents

Planet Sushi se décline en trois concepts de restaurants. Le "food", restaurant classique, où l’on trouve l’ensemble de la carte (sur place ou à emporter) et qui représente 40 % des ventes. Le "café" avec terrasse et une décoration un peu lounge, baroque, où le client peut goûter à des cocktails originaux, tout en dégustant ses sushis. Enfin, le "testaurant", qui se distingue par un plateau roulant traversant toute la salle de restaurant, et où le consommateur peut goûter à des sushis, makis ou autre californias, selon la création du chef, en petite quantité. "C’est un laboratoire de saveurs. Lorsque nous avons une nouvelle création, nous la testons d’abord dans quelques-uns de ces restaurants, comme celui de Paris Bastille. Si le produit marche, c’est alors que nous commençons à en faire la promotion, sinon, nous le retravaillons. Nos plus importantes unités, telles que le restaurant de Bastille, peuvent atteindre des chiffres d'affaires dépassant les 3 millions d'euros", conclut le directeur marketing de l’enseigne.

Chiffres-clés

Objectif : 200 points de vente d’ici à 2015.

CA de 75 millions d'euros prévu pour 2012.

Répartition du chiffre d’affaires :

- Vente sur place : 20 %

- Vente à emporter : 20 %

- Livraison : 60 %

Sushi Shop, les baguettes pour gauchers et DDB Paris

Sushi Shop, les baguettes pour gauchers et DDB Paris

Sushi Shop, les baguettes pour gauchers et DDB Paris Sushi Shop, les baguettes pour gauchers et DDB Paris

Les gauchers évoluent dans un monde qui n'est pas pensé pour eux. Sushi Shop y remédie avec une innovation mondiale : les premières baguettes [...]

Le marketing personnalisé selon Sushi Shop

Le marketing personnalisé selon Sushi Shop

Le marketing personnalisé selon Sushi Shop

Sushi Shop, leader européen de la livraison de sushi, muscle son marketing vers davantage de personnalisation : CRM, expériences clients, contenus [...]

Local Planet réunit les agences média indépendantes

Local Planet réunit les agences média indépendantes

Local Planet réunit les agences média indépendantes

En rassemblant sous un même étendard de puissantes agences média indépendantes à travers le monde, CoSpirit MediaTrack donne naissance au 7e [...]

[Pilules créatives] Les marques se mettent au vert

[Pilules créatives] Les marques se mettent au vert

[Pilules créatives] Les marques se mettent au vert

Spots publicitaires catastrophistes ou plus optimistes, incitation à un comportement écoresponsable, innovations concernant les services et [...]

Ont-ils versé dans la "digital détox" cet été ?

Ont-ils versé dans la "digital détox" cet été ?

Ont-ils versé dans la "digital détox" cet été ?

Débrancher pendant les vacances... Un peu, beaucoup, complètement ? Nous avons posé la question à quelques acteurs de la planète marketing. [...]

Du sushi au mafé...

Du sushi au mafé...

Du sushi au mafé...

La pizza était hier un produit exotique, tout comme l'ananas ou le kiwi. Le TexMex est passé, suivi de près par l'indien et la sushimania. L'Afrique [...]

Sushi Shop et la Redbox

Sushi Shop et la Redbox

Sushi Shop et la Redbox

Kenzo et Sushi Shop s'unissent pour lancer une Redbox avec des pièces uniques dont deux euros seront reversés à la Croix-Rouge japonaise via [...]

Caroline Lapointe rejoint la société Planet Cards

Caroline Lapointe rejoint la société Planet Cards

Caroline Lapointe rejoint la société Planet Cards

Caroline Lapointe, précédemment directrice e-commerce et marketing internet d'Oxybul éveil et jeux, occupe désormais le poste de directrice [...]