Recherche

KFC reste sans mots pour vanter son sandwich Double Sweet & Fire

Publié par le | Mis à jour le
KFC reste sans mots pour vanter son sandwich Double Sweet & Fire

L'enseigne de restauration rapide prend la parole à la télévision, à la radio, sur Internet et sur Facebook. Filiale du groupe américain Yums! Brands, KFC joue sur sa singularité (des poulets croustillants, une consommation conviviale dans des buckets) pour accélérer son développement.

  • Imprimer

Présente en France depuis 1991, KFC accentue sa communication. L'enseigne de restauration rapide s’invite sur les médias avec une campagne (orchestrée par Born to run), déclinée du 12 janvier au 15 février, en TV, en radio (jusqu’au 8 février) sur Internet et Facebook. Cette création publicitaire "parlante" incite à la dégustation très "Hhmmm et Oouuchh" du Double Sweet & Fire. Il s'agit de démontrer les capacités d’innovation de la marque "qui propose aux consommateurs des produits de qualité véritablement différents", indique un communiqué. "Après la famille, avec l'offre Dips Bucket et nos nouvelles sauces, nous voulons nous adresser aux jeunes, avec une nouvelle innovation signée KFC, Double Sweet & Fire, un sandwich généreux et de qualité à prix abordable !" explique Ségolène Defline, directrice marketing de KFC France.

Connues pour ses recettes de poulet croustillant et ses buckets, remplis de portions de poulet frit à partager, le réseau KFC, développé en franchise depuis 2001, compte 133 restaurants. En 2012, 16 nouveaux restaurants devraient ouvrir leur porte. L’ambition de l’enseigne est d’atteindre 260 restaurants en 2016. KFC est une filiale du groupe Yum! Brands (Pizza Hut, Taco Bell), leader mondial de la restauration thématique, avec plus de 36 000 restaurants.

Une enquête BVA sur la restauration rapide

Pour appuyer sa présence dans les médias, l’enseigne dont le slogan est "KFC tellement bon" vient de commander une enquête à l’institut BVA pour connaître les mœurs des Français en termes d’alimentation. Réalisé les 2 et 3 décembre dernier sur un échantillon de 1 016 personnes, représentatif des Français de plus de 15 ans, ce sondage fait ressortir un paradoxe : 90% des sondés apprécient de partager un plat en famille ou entre amis et ils sont autant à opter pour un plat individuel lorsqu’ils sont au restaurant.
Pour KFC, cette contradiction vient de l’offre limitée en plats à partager dans les restaurants. Il met donc en avant sa recette de Bucket, qui répond à cette demande de partage.