Recherche

Le Club Med affirme avec humour sa montée en gamme

Publié par le - mis à jour à
Le Club Med affirme avec humour sa montée en gamme

Après dix ans d'absence des écrans publicitaires, le nouveau film du Club Med confirme son positionnement haut de gamme tout en affirmant avec humour les valeurs chaleureuses et conviviales de ses débuts.

  • Imprimer

Le décor : la scène d'un ravissant théâtre de Sienne ; les acteurs : un corps de ballet très classique qui, après quelques pas de danse, plonge dans une piscine de rêve avec, en toile de fond, une vue du Club de l'Île Maurice ; et la bande-son : l'inoubliable "Darla Dirladada" du Club Med, revu et corrigé en mode décalé.

Le Club ose le clin d'oeil aux "Bronzés"

En 1 minute, tout est dit sur le positionnement du Club Med dans le nouveau film publicitaire "Le ballet", signé de l'agence Saatchi & Saatchi + Duke (Publicis), réalisé par le cinéaste Xavier Giannoli. La montée en gamme du Club, décidée il y a 10 ans, est si bien installée que la marque peut revenir sans danger à l'humour qui lui était associé depuis le film "Les bronzés", sorti en 1978. Le clap final est d'ailleurs donné par Thierry Lhermitte lui-même, qui conclut "C'est pas du tout le souvenir que j'en avais. Bravo !"


Séduire la clientèle française et belge

La montée en gamme du Club Med à partir de 2004 est allée de pair avec l'internationalisation de sa clientèle. Les Villages 4 et 5 tridents, qui représentent aujourd'hui 71 % de la capacité du Club, séduisent une clientèle certes européenne, mais aussi brésilienne, russe et chinoise. Le film, diffusé sur les réseaux sociaux, à la télévision et sur les écrans UGC pendant un mois, touchera les publics français et belges uniquement. Une manière pour le Club Méditerranée, là encore, de revenir à ses premières amours tout en confirmant l'excellence de ses services. Le film s'accompagne de la nouvelle signature du Club : "Redécouvrez le bonheur".