MENU
Recherche

Aux Etats-Unis, acheter un hamburger chez McDonald's ce n'est rien que de l'amour

Publié par le | Mis à jour le
Aux Etats-Unis, acheter un hamburger chez McDonald's ce n'est rien que de l'amour

Cette année pour la Saint-Valentin, la chaîne de restauration rapide va expérimenter un nouveau mode de paiement.

  • Imprimer

"Il n'y a pas d'amour, il n'y a que des preuves d'amour". Partant de ce principe, les dirigeants de McDonald's, sans doute férus de Jean Cocteau ou du poète Pierre Reverdy (c'est selon), ont décidé de donner un nouveau sens à l'expression "love money".

La chaîne de restauration rapide, dont les derniers résultats financiers viennent de rappeler qu'elle a aujourd'hui un besoin urgent de se réinventer, avait déjà testé de nouvelles technologies et de nouvelles cartes. La voici sur le point d'expérimenter une nouvelle forme de paiement que l'on devine par avance très prisée de ses clients.

Du 2 au 14 février (c'est-à-dire jusqu'à la Saint-Valentin), McDonald's proposera, dans certains de ses restaurants, à une partie de sa clientèle de ne pas payer son Big Mac, son "sundae", ou son menu "Happy Meal". L'idée? Suggérer au client de faire preuve d'un peu d'affection, en lui demandant par exemple d'appeler ses proches, pour leur dire qu'il les aime...


La campagne Pay With Lovin', déjà visionnée par plus de 4,2 millions d'internautes sur YouTube, a été conçue en partenariat avec l'agence Leo Burnett a été présentée, le 1er février, à l'occasion du grand rendez-vous annuel de la publicité aux Etats-Unis, la finale du championnat de football américain le Superbowl.

Sur le principe de la caméra invisible, on y voit des "anonymes" s'embrasser, se faire des "hugs" ou appeler leurs proches pour leur faire une (courte) déclaration d'amour à la demande du ou de la caissière McDonald's qui en échange leur promettent d'oublier l'addition.

Résultat, si les New England Patriots ont gagné le 49ème Superbowl contre les Seahawks de Seattle, McDonald's a pour sa part remporté, haut la main, la très officieuse compétition de la publicité la plus partagée sur les réseaux sociaux (35450 fois) à l'occasion du Superbowl.

Et si l'on élargit le scope d'une petite semaine, entre le 23 janvier et le 1er février, la "feel-good" campagne de McDonald's a généré 214 000 likes sur Facebook, 32 500 commentaires et 57 300 partages. Pour McDo, c'est clair, il n'y a que l'amour qui paie.