MENU
Recherche
}

[Publicité] Xavier Guillon, France Pub : "On détecte une sortie de crise"

Publié par le | Mis à jour le
[Publicité] Xavier Guillon, France Pub : 'On détecte une sortie de crise'

Bien que négatif, le marché publicitaire redresse la tête. Optimistes, l'IREP et France Pub prévoient un retour à l'équilibre, voire à la croissance, cette année. Xavier Guillon, directeur général de France Pub, décrypte l'étude dévoilée hier au marché. Interview

  • Au global, avec des recettes publicitaires nettes en baisse de 1,1%, le marché continue à être négatif. Et pourtant, vous vous montrez optimistes en tablant sur un retour de la croissance en 2016. Pour quelles raisons ?

L'analyse de l'évolution des recettes publicitaires sur ces trois dernières années montrent que nous sommes en train de sortir de la crise et de la récession. Sur un an, la baisse des recettes publicitaires, toutes catégories confondues, a été divisée par deux : à -1,1% en 2015, ce recul était de -2,5% en 2014 sur ce même périmètre et de -3,6% en 2013. Si on maintient les mêmes budgets, le marché devrait mécaniquement être positif l'an prochain.

Deux éléments jouent par ailleurs en faveur d'une reprise du marché en 2016. La publicité, on le sait, est corrélé à la croissance économique. Or, les prévisions pour 2016 se situent entre 1,3% et 1,5%, soit +0,2 à 0,3 point par rapport à 2015. De plus, 2016 est une année " sportive " avec deux manifestations majeures, l'Euro 2016 qui se déroulera en France, et les Jeux Olympiques au Brésil. Un contexte susceptible de booster les investissements publicitaires.

C'est pourquoi, au final, nous prévoyons un retour à la stabilité en 2016, et estimons que le périmètre " Médias historiques + internet " devrait renouer avec une croissance de +1%.

  • Parmi l'ensemble des médias, quels sont ceux qui performent ?

Internet (display, search, mobile) continue à progresser (+5,9% (vs +4,6% en 2014). Il convient de souligner la bonne performance du mobile (hors réseau social) en augmentation de +28%. L'audiovisuel se maintient avec un retour positif de balancier