Recherche

Sony, Emirates, ces sponsors qui tournent le dos à la FIFA

Publié par le | Mis à jour le
Sony, Emirates, ces sponsors qui tournent le dos à la FIFA

Quelques mois après avoir exprimé publiquement sa préoccupation quant aux accusations de corruption formulées autour de l'attribution de la Coupe du Monde 2022 au Qatar, le groupe japonais a choisi de mettre fin à son partenariat avec la FIFA. Officiellement pour raisons économiques.

  • Imprimer

Jusqu'où une marque peut-elle aller pour sponsoriser un évènement sportif sans écorner durablement son image?

La question est aujourd'hui ouvertement posée pour les sponsors officiels de la FIFA (Fédération internationale de football association), au moment où la structure basée à Zurich (Suisse) et qui organise tous les quatre ans la Coupe du Monde de Football, doit faire face à des graves accusations de corruption concernant les conditions d'attribution des Coupes du Monde de 2018 (à la Russie) et de 2022 (au Qatar).

Au mois de juin, fait rarissime, certains sponsors à commencer par Sony, Adidas, Hyundai, Coca-Cola ou Visa avaient publiquement exprimé leur préoccupation face à ces accusations et demandé à ce que celles-ci soient prises au sérieux par la FIFA.

"Nous sommes en contact constant avec nos partenaires commerciaux, ce qui inclut Adidas, Sony et Visa et ils ont confiance à 100% dans l'enquête conduite actuellement par le comité d'éthique indépendant de la Fifa", expliquait alors Thierry Weil, directeur marketing de la FIFA, dans un communiqué. "Nos sponsors n'ont pas exigé quelque chose qui n'était pas déjà comprise dans l'enquête en cours du comité d'éthique".

Six mois plus tard, et dans la foulée de la non-publication d'un rapport réalisé pour la FIFA par l'ex-procureur de New York, Michael J.Garcia sur de supposées tentatives de corruption, Adidas tout en reconnaissant l'impact négatif de ces accusation sur le débat public, a renouvelé son sponsoring jusqu'en 2030.

Trouble, mécontentement, déception

De son côté, Coca-Cola exprime son mécontentement. "Le conflit qui se dégage actuellement de cette investigation est décevant. Nous souhaitons que ce problème soit réglé rapidement, efficacement et de manière transparente", a déclaré un porte-parole de la multinationale au Sunday Times. De son côté sur son Tumblr, Visa exprime son "trouble".

Le 4 novembre dernier, la compagnie aérienne, Emirates, qui fait toujours parti, aux côtés de Heineken, Land Rover, Société Générale, DHL, Canon, et MasterCard des partenaires officiels de la Rugby World Cup s'est désengagé de son partenariat avec la FIFA.

Quant au groupe japonais Sony qui s'était engagé pour une durée de 8 ans (jusqu'au 31 décembre 2014) moyennant 225 millions d'euros, il a indiqué, invoquant des "priorités économiques", qu'il cessait de sponsoriser la Coupe du Monde de Football. La nature ayant horreur du vide, Emirates et Sony pourraient être respectivement remplacés par Samsung Electronics et Qatar Airways.

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

3 réseaux sociaux sur lesquels miser

Difficile en 2017 d'ignorer les réseaux sociaux comme composante de sa stratégie marketing. Ils sont devenus en l'espace de quelques années [...]

Ce qu'il faut retenir de la #JNE2017

Ce qu'il faut retenir de la #JNE2017

Ce qu'il faut retenir de la #JNE2017

La 12ème Journée Nationale des Études, renommée C3I Day et co-organisée par l'UDA et l'Adetem, s'est tenue ce 19 janvier 2017 chez Business [...]

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

#NRF17 Quand l'expérience client devient augmentée

Plus que jamais à l'ordre du jour, l'expérience client " augmentée ". Voici la sélection des innovations & usages prometteurs repérés par [...]

Trip Advisor lance des outils marketing payants

Trip Advisor lance des outils marketing payants

Trip Advisor lance des outils marketing payants

Le site d'avis en ligne vient de lancer de nouvelles fonctionnalités pour permettre aux hôteliers et aux restaurateurs de mieux gérer leur communication [...]

Marketing mobile : AppsFlyer lève 56 millions de dollars

Marketing mobile : AppsFlyer lève 56 millions de dollars

Marketing mobile : AppsFlyer lève 56 millions de dollars

Le spécialiste de l'analyse marketing mobile AppsFlyer annonce un tour de table de 56 millions d'euros/ Il financera son développement international [...]