MENU
Recherche

[Interview] Guillemette Lepez (agence Maxyma): "Nous adoptons une posture décomplexée pour marquer les esprits"

Publié par le | Mis à jour le
[Interview] Guillemette Lepez (agence Maxyma): 'Nous adoptons une posture décomplexée pour marquer les esprits'

Quand la communication vient au secours de l'Église: l'agence Maxyma, spécialisée en marketing relationnel et communication sociale, lance une campagne décalée 100% digitale afin de rajeunir l'image de la fondation Aide à l'Église en détresse.

Guillemette Lepez (photo ci-contre), directrice digital de l'agence Maxyma, revient sur la campagne numérique "Un esprit sain(t) dans un corps sain", destinée à augmenter la notoriété de l'Aide à l'Église en détresse (AED). La campagne est destinée à rajeunir l'image de la fondation de droit pontifical, créée en 1947 et dédiée à l'aide des populations chrétiennes victimes de persécution. Pour mener à bien cette action inhabituelle, l'agence, en collaboration avec l'AED, joue sur l'actualité (l'Église romaine célèbre l'année de la miséricorde du 8 décembre 2015 au 20 novembre 2016) et propose des contenus vidéos et interactifs décalés consacrés à la miséricorde. Au centre de ce dispositif, un influenceur, le père Amar, propose un "coaching en miséricorde".

  • Travaillez-vous la notoriété de l'AED comme vous le feriez pour une marque commerciale ?

L'Aide à l'Église en détresse est une organisation à l'échelle mondiale, qui dispose déjà d'une notoriété ciblée de grande qualité. Notre but est d'étendre cette