Recherche

Free libère le mobile

Publié par le | Mis à jour le
Free libère le mobile

Fin du suspens. Début de la compétition. En dévoilant le 10 janvier son offre illimitée à 19,99 euros, lors d'un show digne de Steve Jobs, Xavier Niel réalise un beau coup de pub. Teasing sur Facebook et Twitter, conférence de presse diffusée en live… Un lancement orchestré au millimètre près.

  • Imprimer

Depuis des mois, ce lancement faisait le buzz (voir le baromètre Harris Interactive high-tech). Free Mobile, le quatrième opérateur français de téléphonie, débarque sur le marché du mobile en promettant de le révolutionner (en le "libérant", comme son nom "free" l'indique...) et de proposer une offre bien plus intéressante que ses concurrents SFR, Bouygues Telecom et Orange.

Mardi 10 janvier matin, lors d'une conférence de presse, retransmise en live sur Live.free.fr, l'opérateur a dévoilé une offre hyper-accessible : forfait principal illimité (appels, messages, Internet), sans engagement, à 19,99 euros par mois, ou à 15,99 euros mensuels pour les personnes déjà abonnées à Internet de Free. Durant ce show, qui a été vu par 4,6 millions d'internautes (soit plus que le Super Bowl 2011 ), Xavier Niel ne s'est pas retenu de provoquer l'audience avec des phrases "choc" telles que "Plus rien ne sera jamais comme avant", "On se fait de la marge avec deux euros, vous vous faites avoir", "Vous l'aviez deviné, bravo" ou encore "On rend du pouvoir d'achat à tous les Français, et l'on souhaite que nos concurrents viennent s'aligner sur nous."

Robin des Bois

Optant pour la transparence, la confiance et l'esprit rebelle, le président de Free Mobile communique à sa façon. Jouant le "Robin des Bois" de la téléphonie française, il plaide en faveur du peuple qui se fait avoir par l'État et les autres opérateurs. Avec le charisme d'un Steve Jobs, Xavier Niel se fait l'avocat des ménages français les plus modestes, qui pourra, grâce à Free Mobile, communiquer à petits prix sans se faire arnaquer. Un ton révolutionnaire qui fait mouche en pleine campagne présidentielle. Xavier Niel propose un forfait "à deux euros pour une heure de communication et 60 SMS", une "offre sociale alternative" au forfait RSA, que Free a baptisé de "forfait racket super arnaque".

La maîtrise du teasing

Depuis le 15 décembre, Free Mobile avait opté pour une stratégie digitale de "teasing" bien ficelée avec des images et des messages codés : une fusée (en caractères spéciaux et lettres) sur la page d'accueil du site Mobile.free.fr, un nombre récurrent : "1337" sur le site de Free, ou encore des informations visibles en tapant CTRL+U sur son clavier avec des étranges messages tels que : "#freemobile, revolution"... Même un jeu vidéo a été codé. Cette communication visait en premier lieu les "geeks", avertis et ultra-calés en informatique. "Ceux qui parlent ne savent pas, ceux qui savent ne parlent pas", avait déclaré Free sur le site Owni.

Xavier Niel, p-dg de Free Mobile, a participé au teasing sur son compte Twitter (@Xavier75), avec en tout et pour tout quatre messages : "the Rocket is on the launch pad" (la fusée est sur la base de lancement), posté le 13 décembre 2011 ; "Les sanglots longs des violons de l'automne bercent mon cœur d'une langueur monotone", en référence au débarquement du 6 juin 1944, le 9 janvier ; puis deux posts en anglais détaillant l'offre de Free Mobile diffusés le 10 janvier un peu après 10h, soit quelques minutes après la conférence de presse.

Les résultats de cette stratégie marketing soigneusement étudiée (prix cassés, nouveaux services inédits, campagne orchestrée sur le Web et les réseaux sociaux...) semblent au rendez-vous. Le 10 janvier, juste après la conférence, le site Live.free.fr a enregistré plus de 450 000 flux simultanés et le site mobile.free.fr plus de 700 000 d’accès simultanés.

Buzz sur Facebook

Free Mobile a compris l'importance des réseaux sociaux. Sa page Facebook Free Mobile (Officiel) a gagné plus de 5 000 fans entre le 9 et le 10 janvier. Depuis le lancement de son offre, Free Mobile publie au compte-gouttes le détail de ses offres : "Facilités de paiement sur 12/24/36 mois sans frais ! Un iPhone 4S à 1€...", ou encore "Petits consommateurs, Free pense à vous ! 60 mn d'appels / 60 SMS : 2€/ mois". Tous ces posts sont largement commentés et partagés par les membres de Facebook, de plus en plus nombreux à "liker" la fan page de Free Mobile.

Reste à savoir si, avec sa nouvelle offre comme avec ses méthodes de communication, Free Mobile parviendra à convaincre les consommateurs...

Emilie Kovacs

Emilie Kovacs

Journaliste, réseaux sociaux et international

Je suis responsable des rubriques marketing digital, médias sociaux, data, caritatif et international.Titulaire de la carte de presse depuis [...]...

Voir la fiche
Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Mobile : où en sont les annonceurs ?

Comment les annonceurs perçoivent-ils le mobile, qui absorbe une part de plus en plus croissante des investissements publicitaires ? Réponse [...]

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Robotique : Hease, le robot d'accueil du retail

Hease Robotics présentera au CES Las Vegas 2017 son robot équipé d'intelligence artificielle à destination des acteurs du retail et de l'hospitalité. [...]

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon

Hackathon : innover en mode marathon
Arte
Au coeur de l'hackathon organisé par la chaine de télévision Arte.

Sortir un nouveau produit en 48h chrono ? Telle est la promesse du hackathon. Le phénomène, en plein boom, séduit les marques.