MENU
Recherche

[Débat d'experts] Les RP sont-elles mortes ?

Publié par le - mis à jour à
N. Narcisse, à gauche, et R. Phillips
N. Narcisse, à gauche, et R. Phillips

Réponses contrastées de deux experts en relations publiques, de part et d'autre de la Manche.

La question interpelle les professionnels des relations publiques, de la communication, et leurs clients, depuis que le digital a, dans ce secteur comme dans tant d'autres, bouleversé la donne : les RP sont-elles vraiment mortes ?

Ou, comme le veut la formule qui circule dans le milieu : is PR really dead ?

Oui ! "Les RP ne sont plus nécessaires parce que les gens ont un accès direct à l'information"

Robert Phillips, co-fondateur du cabinet Jericho Chambers.

Comme l'indique le titre de son tout dernier livre " Trust Me, PR is Dead " (Éditions Unbound), Robert Phillips, l'un des anciens dirigeants du plus grand cabinet mondial de RP, Edelman, et aujourd'hui à la tête du cabinet conseil Jericho Chambers, à Londres, est convaincu que les relations publiques sont mortes, parce que tout ce sur quoi elles s'appuyaient a disparu :

" Les RP ne correspondent plus au monde moderne. Elles sont nées à l'époque de l'autorité institutionnalisée, de la hiérarchie, et du contrôle. Or aujourd'hui, nous sommes à l'ère de l'individualisme, des réseaux et de la liberté. Les CEO, les responsables marketing, ne sont plus en contrôle. Ceux qui contrôlent, ce sont les individus, rendus puissants grâce à la