Recherche

Pulpix veut transformer les vues des vidéos YouTube en call-to-action

Publié par le | Mis à jour le
Pulpix veut transformer les vues des vidéos YouTube en call-to-action

La start-up Pulpix propose des outils pour intégrer du contenu enrichi aux vidéos YouTube ou Dailymotion. Le but : transformer les vues en clients grâce à des call-to-action.

  • Imprimer

D'ici 2019, 72% du trafic mobile sera du contenu vidéo, d'après une étude Cisco. Du contenu avec lequel les marques ont encore du mal à capter les internautes. La start-up Pulpix, créée il y a un an, veut les aider à convertir les vues sur les vidéos en clients. Pour cela, elle a créé des "inVideo Cards" qui intègrent du contenu enrichi, sous forme de call-to-action, aux vidéos publiées sur YouTube, Dailymotion, Vimeo ou Brightcove.

Pulpix propose actuellement 5 formats de " cartes " : Email, Video, Social, Page et Text. Selon l'objectif suivi par l'annonceur, le contenu affiché à droite de la vidéo sera différent. L'Email card, par exemple, compatible avec MailChimp et Salesforce, permet de récupérer de nouveaux abonnés à sa newsletter par de l'opt-in, tandis que la Social card permet de capter de nouveaux abonnés via un bouton pour suivre un compte Twitter ou Facebook. Dans l'exemple ci-dessous, la Page card explique pourquoi Marlène Dietrich apparaît dans le film publicitaire Dior, tout en renvoyant vers le site Web de la marque via un bouton "En savoir plus" call-to-action :


Côté utilisateur, le concept est assez simple. Une fois la vidéo téléchargée sur le site de Pulpix depuis la plateforme vidéo où elle a été initialement publiée (YouTube, Dailymotion...), l'annonceur choisit, dans l'outil d'editing, le moment de la vidéo où doit apparaître la card choisie, puis sélectionne le type de card à afficher. Ne reste plus qu'à remplir les champs proposés pour remplir la card. La vidéo ainsi mise à jour pourra être intégrée sur une page Web ou dans un post Facebook ou Twitter via un player généré par un code iframe.

"Cet outil permet d'apporter du contenu parallèle à l'utilisateur et, surtout, de convertir la création de contenu vidéo, pour laquelle les marques mettent généralement beaucoup de moyens sans résultat derrière", explique Rémi Sbardella, business developper chez Pulpix. Pour promouvoir son label de musique Black XS Records, Paco Rabanne a ainsi intégré une Page card sur le clip vidéo de l'artiste Guy Ivory. Résultat : un taux de clics (CTR) de 20%. "La marque a été très satisfaite de ce résultat, se félicite Rémi Sbardella. Sans le call-to-action, la conversion sur ce type de vidéo est plutôt de l'ordre de 1 ou 2%".

Pulpix propose un tableau d'analytics pour suivre les résultats (conversions et engagements) des vidéos enrichies avec ses cards. La start-up, créée il y a un an, avoue travailler encore sur le pricing de son offre. Pour le moment, le coût dépend du nombre de vidéos et du nombre d'interactions générées. "Cela dépend de la performance des cards. On est sur la base d'un prix fixe et d'un prix par lead, sur la base de quelques centimes pour ce dernier", explique Rémi Sbardella. Les vidéos enrichies des cards Pulpix ne sont toutefois pas visibles sur le site Web de YouTube, "car le but de la plateforme est que l'internaute reste sur son site, constate Rémi Sbardella. YouTube n'a aucun intérêt à aider les marques à créer de la conversion avec leurs vidéos".

Pulpix travaille étroitement avec des annonceurs et éditeurs de contenu pour améliorer ses produits ou en créer de nouveaux. Sont ainsi actuellement à l'étude une Shopping card pour les sites de e-commerce ou une Donation card, pour répondre aux besoins d'associations comme la Fondation de France, déjà en relation avec la jeune start-up.

Xavier Foucaud

Xavier Foucaud

Journaliste Community Manager

Journaliste Community Manager, je traite de l’actualité du social media et sélectionne pour vous chaque vendredi les 10 meilleures idées marketing de [...]...

Voir la fiche