Recherche

ou le nouveau dopage urbain

Publié par le

Et si les Jeux Olympiques, avant d'être un événement sportif, devenaient un événement urbanistique ? C'est en tout cas le sens de certaines candidatures, et notamment celle de Paris.

  • Imprimer


Les Jeux Olympiques ont très souvent été pour les villes organisatrices l'occasion de revoir leur urbanisme et de se doter de nouvelles infrastructures et ce, bien au-delà de la construction de nouveaux stades. En 1960, les Jeux ont été l'occasion pour Rome de construire un nouveau quartier et de poursuivre une réforme urbaine engagée dans les années quarante. En 1964, Tokyo profite des Olympiades pour construire ces premières grandes autoroutes urbaines qui aujourd'hui caractérisent la capitale japonaise. Barcelone saisit l'opportunité des Jeux de 1992 pour restaurer son organisation urbaine et revoir sa façade maritime, tout comme Sydney qui aménage une ancienne zone marécageuse et construit un premier village olympique écologique avec la bénédiction de Greenpeace pour les JO 2000.

Réaménager Saint-Denis


Les candidatures pour les jeux de 2008 de Toronto, Istanbul, Pékin, Osaka et Paris s'inscrivent dans cette même volonté d'utiliser les Jeux pour accélérer la construction de nouveaux aménagements. Certains urbanistes considèrent même aujourd'hui les JO comme un simple prétexte à financer des projets de reconversion urbaine. A cet égard, Paris fait figure de modèle. En effet, le plus gros des investissements d'équipements (8,9 milliards de francs (1) ne se fera pas sur les équipements sportifs (seulement 1,8 MdF) mais d'une part sur le village olympique de Saint-Denis (4,1 milliards de francs) qui, à terme, doit devenir un nouveau quartier à part entière avec université et zones d'activités et d'autre part sur les transports (2,1 MdF) avec la prolongation de nouvelles lignes de métro et de tramways. Si Paris est choisie par le CIO le 13 juillet prochain, les Jeux seront l'occasion de boucler l'aménagement de la plaine Saint-Denis, amorcé avec la construction du Stade de France en 1997.

Renouer Paris avec sa banlieue


De façon plus large, ces Olympiades seront peut-être aussi l'occasion de repenser les rapports de Paris avec sa banlieue. C'était en tout cas l'une des ambitions affichées du concours d'idées lancé par le Comité d'Organisation auprès d'une douzaine d'architectes français et internationaux. Une ambition quelque peu déçue par des propositions soit trop banales soit totalement déconnectées des réalités franciliennes (2), à une exception notable : le projet de Patrick Berger. Ce dernier propose ni plus ni moins de repenser un grand Paris autour d'une boucle dessinée par la Seine et les canaux St-Denis et St-Martin (voir ci-dessus). Cette boucle de 42 km, qui pourrait accueillir le parcours du Marathon, permettrait de renouer Paris avec sa banlieue via leur réseau hydrographique et de faire revivre des zones comme la boucle de Gennevilliers et la plaine St-Denis. Si ce projet devait voir le jour, il marquerait pour Paris la fin du "tout voiture" sur les berges et le développement d'une nouvelle écologie urbaine autour de nouveaux équipements sportifs. Et dans ces conditions, on ne peut que dire oui aux JO... et au dopage urbain qu'ils suscitent. (1) Le budget total des Jeux Olympiques devrait s'élever à 22 milliards de francs, dont 13,1 MdF pour l'organisation et 8,9 MdF pour les équipements. (2) Les réponses au concours d'idées sont publiées dans Paris-Olympique, Douze projets d'architecture et d'urbanisme pour les Jeux de 2008. Editions du Moniteur.

UN MUSÉE NUAGE À LYON


Après Bilbao et l'Ile Seguin (voir Marketing Magazine n° 58), Lyon fait à son tour appel à un grand architecte pour construire son futur musée des Confluences destiné tout à la fois à revitaliser son image internationale et réaménager un ancien quartier industriel. Et on ne peut pas dire que le jury ait fait la chose à moitié en choisissant l'équipe autrichienne de COOP Himmelblau et son architecture destructurée. Ce nouveau vaisseau muséographique, aussi innovateur que Beaubourg le fut en son temps, devrait ouvrir en 2005.

François Bellanger

YouTube : quels sont les usages des Français ?

YouTube : quels sont les usages des Français ?

YouTube : quels sont les usages des Français ?

Se divertir, suivre les tendances ou, encore, s'informer. La plateforme de vidéos YouTube séduit un Français sur deux, selon les derniers chiffres [...]

La B to B timelime

La B to B timelime

La B to B timelime

Découvrez en une infographie les événements stratégiques d'une entreprise et les signaux d'affaires qu'ils apportent.

Revolution@Work !

Revolution@Work !

Revolution@Work !

Cet événement rassemblera tous les innovateurs du monde du travail. Pendant deux jours, des acteurs du monde entier - dirigeants d'entreprises, [...]

Webdeux.Connect 2016

Webdeux.Connect 2016

Webdeux.Connect 2016

Cet événement rassemble les acteurs des communautés du marketing digital, et les réunit, sur trois journées, autour de sessions, tables rondes [...]

Petit Futé personnalise ses guides de voyage

Petit Futé personnalise ses guides de voyage

Petit Futé personnalise ses guides de voyage

L'éditeur de guides touristiques propose de confectionner en quelques clics des guides sur mesure, pour un voyage au bout du monde, un court [...]

Les BigBoss font du Ski

Les BigBoss font du Ski

Les BigBoss font du Ski

Troisième édition de cet évènement de networking organisé par DGTV en partenariat avec Travelski, qui réunira 350 participants, 190 patrons [...]