Recherche

Yoco veut conjurer l'obésité des enfants

Publié par le

L'obésité galopante impose aux industriels d'adapter leur offre. Nestlé, qui travaille depuis un moment sur la composition de ses produits, réinvente le marché de l'ultra-frais enfant en se penchant sur sa gamme Yoco, destinée aux 3-10 ans.

  • Imprimer


Face à la montée de l'obésité (voir MM n°92) et aux préoccupations des consommateurs et des pouvoirs publics, sur le rapport entre alimentation et santé, les industriels peaufinent leur discours. Certains commencent à lancer des produits axés sur cette tendance quand d'autres changent radicalement leurs gammes. Nestlé surfe sur cette vague. La marque a ainsi lancé, début février dernier, une gamme de produits laitiers ultra-frais à la marque Yoco, allégée de 10 % en sucre, enrichie en calcium, vitamine D et oméga 3. Cette gamme entièrement repensée pour répondre aux besoins nutritionnels des 3-10 ans, adopte également une nouvelle signature, le “Contrat Enfance et Nutrition”, mise en avant sur le packaging. Ce concept permet au géant de l'agro-alimentaire de réaffirmer son implication dans le domaine de la santé avec la population des 3-10 ans en ligne de mire. « Les enfants sont au cœur de la problématique nutritionnelle d'où des attentes croissantes de repères simples. Nous avons totalement repensé la gamme, justifie Laure Vacarie, chef de groupe Children Nutrition. Nous avons aussi rectifié les doses de sucre, revu la sélection du lait, mais également introduit des oméga 3 ou de la vitamine D.» Outre la composition des différents produits, le Contrat Enfance et Nutrition tient compte de l'évolution physique et mentale de l'enfant jusqu'au stade de la pré-adolescence. Il se concrétise par une collection de 11 produits segmentés en trois étapes clés (3-6 ans, 6-8 ans, 8-10 ans) avec, à l'appui, la promesse de bénéfices spécifiques tels que des acides gras essentiels oméga 3, « une première sur le marché de l'ultra-frais enfant », souligne Laure Vacarie. Outre la diminution de sucre, la marque a également tenu compte des recommandations des scientifiques concernant la taille des portions. En outre, la gamme de yaourts destinés aux 6-8 ans, se distingue par un format de 100 g adapté à la juste consommation de cette tranche d'âge. Quant à la gamme yaourt à boire, concernant les 8-10 ans, elle répond à une dépense d'énergie plus forte. Présentée en bouteille de 180 g, elle contient calcium et vitamine D tout en tenant compte du souci calorique des mères. « Nous avons beaucoup travaillé sur cette diminution de sucre, explique Simone Prigent, responsable du pôle nutrition de Nestlé. Réduire le dosage en sucre est complexe car il ne faut pas altérer le goût, la texture, la nature du produit. » Avant d'ajouter : « Nous avons une double démarche, apporter du plaisir et garantir un produit sain sur le plan nutritionnel. »

Un packaging plus informatif et plus ludique


Pour accompagner ces changements, le packaging a été complètement revu. L'objectif étant de communiquer plus clairement et simplement vers les mamans. Là encore, la marque suit les recommandations des scientifiques qui préconisent une meilleure lisibilité de l'étiquetage. Ainsi, sur la face avant de chaque pack, figurent en rappel les quatre points clés de cet engagement. A savoir : “Juste ce qu'il faut de sucre”, “Lait sélectionné”, “Portions adaptées aux enfants”, “Calcium & vitamine D”. Chaque emballage permet d'en savoir un peu plus sur l'engagement Nestlé sur le thème “Parlons Nutrition”. La marque soutient cette nouvelle gamme avec un dispositif marketing complet comprenant deux vagues TV réalisées par l'agence Ogilvy (avril-mai-juin), une campagne presse (mars-juillet) dans les titres parents et enfants et une opération marketing direct (770 000 foyers). L'arrivée de cette gamme a aussi été l'occasion, pour l'équipe merchandising, de suggérer une nouvelle organisation du pôle enfant au sein du rayon ultra-frais.

Ava Eschwège

Les 10 idées marketing (5-9 déc.)

Les 10 idées marketing (5-9 déc.)

Les 10 idées marketing (5-9 déc.) Les 10 idées marketing (5-9 déc.)

La rédaction a sélectionné 10 informations percutantes. Au menu cette semaine : Audi embarque pour la Lune, un enfant trisomique, égérie d'une [...]

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Comment les marketeurs ciblent les plus jeunes ?

Laisser les enfants gérer leur budget : c'est le souhait de VeeCee. Le service n'est pas le seul à s'intéresser au marché d'une jeunesse de [...]

Les 10 idées marketing (31 oct.-4 nov.)

Les 10 idées marketing (31 oct.-4 nov.)

Les 10 idées marketing (31 oct.-4 nov.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: plus de 3 utilisateurs sur 4 skippent le format Trueview [...]

Les 10 idées marketing (17-21oct.)

Les 10 idées marketing (17-21oct.)

Les 10 idées marketing (17-21oct.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: des enfants malades plus forts que des gladiateurs, [...]

Les 10 idées marketing (12-16 sept.)

Les 10 idées marketing (12-16 sept.)

Les 10 idées marketing (12-16 sept.)

La rédaction a sélectionné pour vous 10 informations percutantes. Au menu cette semaine: Discover de Snapchat s'ouvre aux médias français, une [...]

L'obésité, un marché lourd de conséquences

L'obésité, un marché lourd de conséquences

L'obésité, un marché lourd de conséquences

300 millions d'adultes obèses dans le monde dont plus de 5,3 millions de Français. L'obésité pose non seulement un problème de santé publique [...]