Recherche

Valeurs des Français : entre refuge et compensation

Publié par le

TNS Sofres décrypte l'évolution de la société française en publiant le Baromètre des Valeurs des Français, une étude utilisant la sémiométrie. Le cru 2006 est rassurant et encourageant.

  • Imprimer

L'expression “Positive attitude” a fait couler beaucoup d'encre. Et au vu du dernier Baromètre des Valeurs des Français, elle sera encore d'actualité pour quelques mois encore. « Si la France est encore repliée sur elle-même, nous voyons tout de même apparaître une ligne de rupture qui permet d'entrevoir un nouvel élan », remarque Romain Bendavid, directeur d'études de TN S Sofres. Face à un environnement extérieur peu rassurant et un état d'esprit collectif souvent dépeint comme “décliniste”, “les Français se réfugient ainsi dans une recherche d'autoprotection”, note le baromètre. En outre, grâce à la sémiométrie, méthode exclusive qui permet, à partir de 210 motsconcepts, de cerner les valeurs des individus, TN S Sofres a réussi à faire émerger les valeurs des Français. « Cette méthode propose de caractériser et de structurer les individus selon leur sensibilité aux mots et de mettre à jour leur système de valeur », précise Stanislas Seveno, directeur adjoint du département Médias de TN S Sofres. Son principe : amener les interviewés à révéler leur sensibilité profonde en leur faisant noter 210 mots porteurs de valeurs. Il semblerait donc, selon ces mots choisis, que 2006 soit (enfin) l'année d'une prise de distance, liée à un phénomène de compensation par rapport à une situation difficile. “Cette situation génère des conduites individuelles correctives où la recherche d'autoprotection sur tous les plans l 'emporte . Cela ressemble à de l'optimisme mais…ce n'est pas vraiment de l'optimiste”, souligne l'étude. « Le droit à l'insouciance est une tendance qui réapparaît fortement », note Romain Bendavid . Qui observe ce premier phénomène par des mots souvent cités, tels que “volontaire” ou “émotion”. « Les Français savent ce qu'ils ont à faire, mais s'octroient une certaine légèreté. On a pu le constater avec le vote contre l'Europe », illustre-t-il.

Vers moins de pessimisme ?

Autre tendance : la fuite dans l'hyperconsommation, qui ressort avec les mots “rêver” et “légèreté”. « Cela se traduit par la baisse de l'épargne et une hausse des achats de téléphone portable dernier cri. Les Français attendent des produits bien plus qu'une simple valeur d'usage : une valeur ajoutée », analyse Romain Bendavid. La “low cost” attitude émerge également. « Le discount gagne de nouveaux secteurs. C'est la première fois que le mot gratuit est surnoté », cite ce dernier. L'obsession de l'immédiat (avec des mots en baisse, tels que “chercheur” ou “acharnement”) mais aussi la société émotionnelle, l'obsolescence de la culture ou la perte des dernières illusions sont aussi des valeurs montantes. Et encourageantes « car l'on note vraiment une volonté d'aller mieux et de sortir du pessimisme », se réjouit Romain Bendavid. Espérons que ce ne sont pas que des mots.

Les dix tendances 2006

Le droit à l'insouciance La fuite dans l'hyperconsommation La confirmation de l'obsession narcissique La “low cost” attitude L'obsession de l'immédiat La suspicion de l'irrespect La société émotionnelle La valorisation de “l'intelligence sensible” L'obsolescence de la culture La perte des dernières illusions

Ava Eschwège

L'IA est-elle l'avenir du marketing?

L'IA est-elle l'avenir du marketing?

L'IA est-elle l'avenir du marketing? L'IA est-elle l'avenir du marketing?

Tirer le meilleur parti de la donnée pour offrir au consommateur une expérience inédite, automatiser les actions marketing dans une dimension [...]

C!Print 2017

C!Print 2017

C!Print 2017

Salon international des professionnels de l' impression numérique & textile, ainsi que de la personnalisation, cette manifestation met en [...]

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Sébastien Danet rejoint IPG Mediabrands

Plus d'un mois après l'annonce de sa démission de Publicis Media France, Sébastient Danet est nommé chairman d'IPG Mediabrands France.