Recherche

Universal crée le lien avec les musiconautes

Publié par le

En mettant en ligne son site, Universal Music France prend place sur un support stratégique pour l'avenir de l'industrie phonographique. Dans une optique essentiellement promotionnelle.

  • Imprimer


La recherche musicale sur le Web est une des motivations principales des surfeurs. Universal Music ne pouvait rester en dehors de cette évolution du comportement des consommateurs de musique. Lancé le 15 mars 2000, le site universalmusic.fr se veut avant tout porteur de contenu et d'information. « Le site se destine aux amoureux de musique et aux fans. La relation entre les créateurs et le public va être changée par Internet », explique Pascal Nègre, P-dg d'Universal Music France. Une nouvelle relation qui entre dans une logique de proximité. Via le site, l'internaute peut donc recevoir sur sa boîte e-mail des informations sur ses artistes ou genres musicaux préférés, ce qui permet à Universal d'adapter au mieux son offre à ses goûts lors de ses visites. Un forum de discussion entre internautes est aussi proposé sur le site.

Demain un bouquet de radio


Uniquement français, le site propose le catalogue entier d'Universal Music décliné en 12 genres musicaux. 650 artistes et 4 500 albums y sont présentés. De plus, 20 000 extraits sonores et 3 heures de vidéos sont proposés aux internautes. Les albums sont écoutables en streaming, avec des extraits de 30 secondes par chanson, comme le prévoit la législation. Des sites dédiés à chaque artiste devraient aussi voir le jour à l'intérieur du site ombrelle Universal Music. Le site propose également l'achat d'albums mais ce n'est pas la priorité annoncée par Universal Music. De nombreux disquaires étant déjà présents sur le Web. « Il serait aberrant d'avoir un site sans vendre de disques, souligne Pascal Nègre. La vente de musique reste cependant accessoire. » La logistique des ventes est assurée par le Club Dial. Le téléchargement sécurisé de titres est prévu pour septembre 2000. Concernant les albums, la question est plus délicate. « Pour le téléchargement, on se situe plus dans une logique de singles », estime Pascal Nègre. Après une mise de départ de 10 millions de francs, Universal Music annonce des investissements annuels de 20 MF sur un site qui va s'ouvrir à la publicité. « Cet investissement, comme la vidéo, fait partie des investissements de promotion qu'on ne rentabilise pas », note Pascal Nègre. Reste qu'Universal prépare une politique ambitieuse sur Internet avec l'intention de créer un bouquet de radios et de devenir fournisseur d'accès gratuit d'ici un an.

Philippe Chesnaud

Média courrier : Tous lecteurs

Média courrier : Tous lecteurs

Média courrier : Tous lecteurs

97% des Français lisent un média courrier sur une semaine moyenne. La deuxième vague d'audience du média courrier publiée par BALmétrie confirme [...]

Le cadeau Bonux se télécharge

Le cadeau Bonux se télécharge

Le cadeau Bonux se télécharge

Bonux modernise son célèbre cadeau grâce à un partenariat avec Universal Music France.

Lancement d'Universal Music&Brands

Lancement d'Universal Music&Brands

Lancement d'Universal Music&Brands

Au service des marques, des agences et des artistes, Universal Music & Brands est la nouvelle entité du Groupe Universal Music. Elle regroupe [...]

Marketing mobile : suivez le guide

Marketing mobile : suivez le guide

Marketing mobile : suivez le guide

Adobe, NBC Universal et Forrester Research, experts en logiciels, médias et études, ont décidé d'éditer un guide des meilleures pratiques marketing [...]